European Union External Action

LA LETTRE DE l'UE A OUAGA

20/08/2018 - 17:25
Newsletter de la Délégation de l'Union européenne - Burkina Faso

Newsletter de la Délégation de l'Union européenne au Burkina Faso, Août 2018

Chères lectrices, chers lecteurs,

Le milieu de l'année 2018 a été marqué par cinq événements importants pour les relations entre l'Union européenne et le Burkina Faso :

  • Le Président du Faso était l'un des invités d'honneur début juin à Bruxelles lors des Journées européennes du développement (JED), grand rendez-vous annuel mondial où se rencontrent responsables et acteurs de la coopération pour le développement. Dans le cadre du thème de cette année "Women and girls at the forefront of sustainable development : protect, empower, invest", le Président a exposé les politiques menées au Burkina Faso, que l'UE soutient, en faveur des femmes, des filles et de leurs droits ;
  • C'est à cette occasion qu'a eu lieu à Bruxelles le 4 juin, en présence du Chef de l'Etat, avec le Commissaire européen Mimica en charge du développement et de la coopération internationale, la signature d'une convention d'appui budgétaire de 50 M€ pour aider à la mise en œuvre du Plan d'Urgence pour le Sahel (PUS). Cet appui vient s'ajouter à ceux que l'Europe consacre déjà, via le Fonds fiduciaire d'urgence (EUTF/FFU), aux régions périphériques du pays, et aux populations les plus vulnérables qui y vivent ;
  • L'UE a participé activement début juillet à Ouagadougou à la conférence internationale sur la mise en œuvre du PNDES "accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale", qui a permis d'identifier avec toutes les parties prenantes les voies et moyens pour que le PNDES "délivre" au niveau de la population, en identifiant plus précisément les étapes à accompagner pour le développement de chaque filière agricole, entre production, transformation et commercialisation. ;
  • Fin juin a vu aussi le retour à Ouagadougou de Mme Cécile Kyengé, Chef de la Mission d'Observation électorale de l'UE en 2015, qui est venue échanger, sur la base des recommandations techniques qui avaient été partagées il y a deux ans avec les autorités, sur la façon dont le Burkina Faso se prépare d'ores et déjà à ses prochaines échéances électorales en 2020 ;
  • Enfin, le 19 juillet, a eu lieu à Ouagadougou une nouvelle session de dialogue politique entre l'Union européenne et le Burkina Faso, ce dialogue indispensable prévu par la Convention de Cotonou qui encadre notre coopération et lui donne son sens. Autour du Ministre des Affaires étrangères et du Chef de Délégation de l'UE, plusieurs ministres et hauts responsables burkinabè ont échangé avec les Ambassadeurs et représentants des Etats-membres de l'UE présents à Ouagadougou (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Luxembourg, Suède) sur des sujets politiques d'intérêt commun.

On le voit, l'agenda des relations UE-BF est dense et soutenu.

Bonne lecture !
Jean LAMY, Ambassadeur, Chef de Délégation de l'Union européenne auprès du Burkina Faso

Telecharger en PDF - EU Burkina Faso Newsletter - Aout2018.pdf