European Union External Action

Réaction aux situations d’urgence humanitaire

26/05/2016 - 15:29
Policy - Activity

L’Union européenne est le premier donateur mondial d’aide humanitaire: elle fournit cette aide à des zones de crise, des pays où les conflits ont fait place à l'instabilité et des pays qui doivent gérer des «crises oubliées».

L’Union européenne s’est engagée à aider les victimes de catastrophes naturelles ou d’origine humaine dans le monde entier. Elle vient en aide à plus de 120 millions de personnes chaque année. L'UE, avec ses États membres, est le premier pourvoyeur mondial d'aide humanitaire. Pourtant, cette aide représente moins de 1 % du budget annuel total de l'UE, soit juste un peu plus de 2 euros par citoyen européen.

Lorsque l’UE apporte une aide d’urgence, elle le fait en respectant les principes humanitaires d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance. Ainsi, l’aide est distribuée sans aucune considération politique et fournie aux personnes qui en ont besoin sans distinction de nationalité, de religion, de sexe, d’origine ethnique ou d’appartenance politique.

Le Centre de coordination de la réaction d'urgence (ERCC), hébergé par la Commission, coordonne et fournit l’aide en nature (personnel et matériel: équipes de recherche et de sauvetage et hôpitaux de campagne, par exemple) accordée dans et en dehors de l’UE au titre du mécanisme de protection civile de l’UE.

Aide humanitaire

L'UE est présente dans les zones en crise du monde entier, notamment en Syrie, au Soudan du Sud, en Ukraine, dans les pays d'Afrique de l’Ouest touchés par Ebola, en République centrafricaine, ainsi que dans les pays où les conflits ont fait place à l'instabilité, comme en Côte d'Ivoire. Elle contribue à sauver des vies, à atténuer les souffrances ainsi qu'à assurer la sécurité et à protéger la dignité des personnes en détresse.

L’UE fournit une aide humanitaire depuis 1992 dans plus de 140 pays. Bien que son budget annuel consacré à ces actions soit limité à moins de 1 milliard d’euros, l'UE vient en aide à quelque 120 millions de personnes chaque année.

L'UE contribue également à faire connaître des «crises oubliées», qui sont souvent des crises de longue durée méconnues des médias et de la communauté internationale. Ainsi, elle a récemment attiré l'attention sur la catastrophe humanitaire qui se déroule en République centrafricaine.

 

Conformément à l’approche fondée sur le partenariat adoptée par l’UE, l'aide humanitaire est fournie par l'intermédiaire de plus de 200 organisations et agences partenaires présentes sur le terrain, dont:

  • des organisations non gouvernementales (ONG),
  • des organisations internationales,
  • les sociétés de la Croix-Rouge,
  • des agences des Nations unies.

En outre, l’UE soutient activement le bénévolat pour soutenir ces organisations partenaires, notamment avec l’initiative des «volontaires de l'aide de l’UE» (2014-2020). Celle-ci permet à quelque 18 000 Européens de s’engager comme bénévoles dans des projets financés par l’UE dans le monde entier, soutenant ainsi la formation et le renforcement des capacités du personnel des ONG.

Protection civile

L’Union joue un rôle clé en coordonnant les mesures prises pour faire face aux crises en Europe et dans le monde par l'intermédiaire de son mécanisme de protection civile. Le Centre de coordination de la réaction d'urgence suit 24h sur 24 les crises existantes et potentielles.

Il coordonne les contacts entre le pays concerné, les experts sur le terrain et les pays participant au mécanisme de protection civile de l’UE. Le mécanisme comprend actuellement les 27 pays de l’UE ainsi qu’un certain nombre de pays partenaires. Les offres d'aide des participants sont adaptées aux besoins.

Les situations d’urgence auxquelles l’UE a répondu ont été provoquées par des conflits militaires, des catastrophes naturelles (incendies de forêt, tremblements de terre ou inondations) et des épidémies.

L’UE encourage également la coopération pour:

  • la prévention des catastrophes;
  • l’évaluation des risques;
  • la préparation et la planification, ainsi que des formations et des exercices conjoints plus réguliers pour les équipes européennes de protection civile;
  • la mise en place d'une réserve volontaire de capacités et d'experts de différents pays de l'UE.

Qui fait quoi?

Si le SEAE facilite la coordination générale de l’action extérieure, notamment en matière de droits de l’homme, de sécurité, de stabilité et de prévention des conflits, la Commission européenne, par l'intermédiaire de son service d’aide humanitaire et de protection civile (ECHO), est chargée de la réaction à apporter aux crises et aux urgences humanitaires. Elle fournit l’aide humanitaire et coordonne l’aide de protection civile apportée par le mécanisme de protection civile de l’UE.

Languages: