European Union External Action

L’UE adopte ses priorités en vue de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies

09/09/2018 - 16:47
News stories

Aujourd’hui, plus que jamais, l’Union européenne renforce son engagement à stimuler le multilatéralisme et la coopération internationale. Tel est le message qui ressort de la réunion tenue aujourd'hui par les ministres des affaires étrangères de l’Union, lors de laquelle ils ont adopté leurs priorités en vue de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies. Ensemble, l’UE et les Nations unies continueront à s’engager en tant que moteur positif de changement, apportant une valeur ajoutée unique aux citoyens européens.

Lors de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies, qui se tiendra en septembre, l’UE mettra l’accent sur la paix et la prévention des conflits, sur un programme commun positif avec la promotion et la protection des droits de l’homme au cœur du multilatéralisme, ainsi que sur un engagement mondial croissant dans des domaines tels que l'action pour le climat, l'environnement, les migrations, la lutte contre le terrorisme et la non-prolifération des armes de destruction massive.

La stratégie globale de l’UE en matière de politique étrangère et de sécurité présentée en juin 2016 par la haute représentante et vice-présidente, Federica Mogherini, affirme que l’UE œuvrera en faveur d'une ONU forte constituant le socle de l'ordre multilatéral fondé sur des règles.

Cette année sera décisive pour la réforme des Nations unies et l’UE est un fervent défenseur du programme de réformes ambitieux du secrétaire général de l’ONU.  L’UE possède un intérêt stratégique à ce que des réformes globales soient réalisées cette année et soutiendra résolument la mise en œuvre de ce programme.

Un contexte mondial en mutation rapide

Dans un contexte mondial en mutation rapide, les conflits se sont aggravés et de nouveaux dangers sont apparus. L'UE et les Nations unies sont des partenaires indispensables pour assurer la paix et la sécurité. L'UE s'attachera à adopter une approche intégrée couvrant tous les piliers des Nations unies afin de soutenir la prévention.

En outre, l'UE soutiendra résolument l'ONU dans ses efforts pour promouvoir la mise en œuvre du programme 2030, en particulier pour réaliser l'objectif d'éradication de la pauvreté.  L'autonomisation des femmes est un impératif transversal. L'UE soutiendra le rôle joué par les Nations unies pour organiser et faciliter, au niveau mondial, la recherche de solutions dans tous les domaines d'action politique. Un partenariat stratégique global entre l'UE et les Nations unies est indispensable pour l'avenir.

L'une des clés de ce partenariat stratégique réside dans une coopération renforcée avec l'Union africaine (UA). Les travaux innovants menés conjointement, au niveau trilatéral, entre l'UA, l'UE et les Nations unies sur la Libye/les migrations visent à préparer le terrain en vue d'une coopération renforcée dans le cadre plus large du programme concernant la paix et la sécurité. Le soutien apporté à la force conjointe du G5 Sahel illustre bien à quel point il est important d'investir dans des partenariats mondiaux et régionaux en matière de sécurité.

Reconnaissant combien il importe que les Nations unies soient au centre d'un multilatéralisme effectif, l'Union européenne et ses États membres accorderont, tout au long de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations unies, une attention particulière à trois priorités qui sont interconnectées et se renforcent mutuellement: la paix et la prévention des conflits, un programme commun positif et un engagement mondial en expansion.

 

1. La paix et la prévention des conflits

L'UE s'attachera à adopter une approche intégrée rassemblant l’ensemble de ses instruments et politiques, afin de soutenir la prévention. Une véritable participation des femmes et des jeunes à tous les aspects de la paix et de la prévention des conflits est essentielle à la réussite, notamment dans le cadre des processus de paix.  La médiation est également un instrument indispensable pour promouvoir la paix. Au cours de l'année à venir, l'UE renforcera encore la coopération avec les Nations unies en matière de médiation et redoublera d'efforts pour mener des actions de médiation conjointes, notamment avec l'UA et d'autres partenaires.

L'UE soutient les efforts visant à améliorer l'efficacité du maintien de la paix et de mieux protéger les populations concernées. À cet égard, l’UE soutient l’action du secrétaire général des Nations unies pour l’initiative de maintien de la paix. L'UE envisage le maintien de la paix dans le contexte de l'ensemble du processus de paix, la prévention étant clairement considérée comme une priorité. C'est ce qui ressort des priorités pour 2019-2022 du partenariat stratégique conclu entre les Nations unies et l'UE concernant les opérations de paix et la gestion de crise.

Ce recentrage sur la prévention nécessite une approche intégrée. La paix et la sécurité sont indissociables du développement durable et des droits de l'homme. L'UE soutiendra et orientera l'action des Nations unies pour intégrer la prévention des conflits, la gouvernance et l'état de droit, le développement, les droits de l'homme et la responsabilité de protéger dans les mesures visant à relever les défis du maintien de la paix.

 

2. Un programme commun positif

En cette année qui marque le 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme, l'UE soutient résolument l'engagement pris par le secrétaire général de l'ONU de faire avancer le programme en matière de droits de l'homme, en particulier à un moment où l'on observe des tendances négatives préoccupantes dans le monde en matière de droits de l'homme. La promotion et la protection des droits de l'homme sont au cœur du multilatéralisme. L'UE réaffirme qu'elle soutient le fonctionnement effectif et efficace du Conseil des droits de l'homme et utilisera cette plateforme pour promouvoir ces droits d'une seule voix et avec force.

Le programme 2030 constitue notre schéma directeur conjoint pour l'action qui sera menée dans les années à venir et dans tous les piliers des Nations unies. L'UE considère que les objectifs de développement durable (ODD) constituent une occasion extraordinaire d'éradiquer la pauvreté et de réaliser le développement durable dans ses trois dimensions: économique, sociale et environnementale. L'UE soutiendra de manière résolue les projets du secrétaire général de l'ONU visant à réformer le système des Nations unies pour le développement afin d'obtenir de meilleurs résultats dans la mise en œuvre du programme 2030.

L'initiative «Spotlight» de l'UE et des Nations unies visant à éradiquer la violence à l'égard des femmes et des filles, lancée en 2017, est l'illustration d'une approche coordonnée nouvelle et innovante.  Cette initiative confirme également l'engagement résolu et sans faille de l'UE en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes et de l'autonomisation des femmes et des filles, un impératif commun à l'UE et aux Nations unies.

 

3. Un engagement mondial en expansion

L'année à venir sera capitale pour accélérer l'action en faveur du climat et pour mettre en application l'accord historique de Paris. Conjointement avec le Canada et la Chine, l'UE montrera la voie et organisera la réunion ministérielle sur l'action pour le climat de 2018, donnant ainsi un nouvel élan mondial à la mise en œuvre effective de l'accord de Paris.

L'UE continuera de promouvoir, en coopération avec les Nations unies, des océans sûrs, sécurisés, propres et gérés de manière durable au niveau mondial, dans la perspective de la 5e conférence «Notre Océan», qui se tiendra en Indonésie. Cette année marque également le début de la décennie internationale d'action «L'eau et le développement durable (2018-2028)».

En ce qui concerne les migrations, l'UE et ses États membres participent de manière active aux processus des Nations unies, en déterminent la teneur et font en sorte que la réponse à apporter aux migrations et aux réfugiés ait un caractère prioritaire.

L'UE continuera d’intensifier ses efforts visant à renforcer le respect du droit international humanitaire, ainsi que du droit relatif aux réfugiés et du droit international en matière de droits de l'homme, en apportant son appui à des enquêtes complètes, rapides, impartiales et efficaces en cas de violations.

Il existe des liens évidents entre les conflits et la propagation du terrorisme. Pour vaincre le terrorisme, les réactions doivent être coordonnées au niveau mondial. La lutte contre le terrorisme, ainsi que la prévention de l'extrémisme violent et la lutte contre ce phénomène, comptent parmi les principales priorités de l'UE. La prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs constitue une menace pour la sécurité mondiale. L'UE œuvrera à une meilleure mise en œuvre de la résolution 1540 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui constitue un élément essentiel de l'architecture internationale de non-prolifération. Le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires demeure la pierre angulaire du régime mondial de non-prolifération et de désarmement nucléaires. L'UE défendra la mise en œuvre intégrale et l'universalisation de la convention sur l'interdiction des armes biologiques et à toxines (CIABT) et de la convention sur les armes chimiques (CAC). Elle veillera à ce que des mesures efficaces soient prises pour faire face à d'autres questions de désarmement concernant le commerce illicite des armes légères et de petit calibre.

Un moteur positif de changement

En ces temps troublés, le partenariat UE-ONU est plus fort et plus important que jamais. Au cours de l'année à venir, l'Union européenne et les Nations unies resteront unies pour promouvoir un ordre mondial fondé sur des règles et ancré dans le droit international, qui soit consacré à la promotion et à la protection des droits de l'homme.

Ensemble, l’UE et les Nations unies continueront à s’engager en tant que moteur positif de changement.