European Union External Action

Déclaration du Groupe international d'appui à la Syrie

Bruxelles, 14/11/2015 - 18:19, UNIQUE ID: 151114_03
Statements by the HR/VP

Vienne, le 14 novembre 2015

Composé de l'Allemagne, de l'Arabie saoudite, de la Chine, de l'Égypte, des Émirats arabes unis, des États-Unis, de la France, de l'Iran, de l'Iraq, de l'Italie, de la Jordanie, de la Ligue arabe, du Liban, des Nations unies, d'Oman, du Qatar, du Royaume-Uni, de la Russie, de la Turquie, et de l'UE, le Groupe international d'appui à la Syrie ("le Groupe d'appui") s'est réuni à Vienne le 14 novembre 2015 pour débattre des moyens d'accélérer les efforts visant à mettre un terme au conflit syrien. Les participants ont commencé leurs travaux par une minute de silence en mémoire des victimes des attentats terroristes odieux perpétrés le 13 novembre à Paris, ainsi que des attentats survenus récemment à Beyrouth, en Iraq, à Ankara et en Égypte. Les membres ont condamné à l'unanimité et avec la plus grande fermeté ces attentats sauvages commis contre des civils innocents et ont affirmé leur solidarité avec le peuple français.


Les participants ont ensuite engagé un dialogue constructif afin de tirer parti des progrès accomplis lors de leur réunion du 30 octobre. Les membres du Groupe d'appui ont estimé unanimement qu'il était urgent de mettre un terme aux souffrances du peuple syrien, à la destruction matérielle de la Syrie, à la déstabilisation de la région, et à l'accroissement du nombre de terroristes attirés par les combats en Syrie qui en résulte.


Le Groupe d'appui a reconnu qu'il existait un lien étroit entre un cessez-le-feu et un processus politique parallèle conformément au communiqué de Genève de 2012, et que ces deux initiatives devaient avancer rapidement. Il s'est déclaré résolus à assurer une transition politique dirigée par les Syriens, qui en auront la maîtrise, sur la base du communiqué de Genève dans son intégralité. Le groupe est parvenu à une communauté de vues sur plusieurs points essentiels.


Le group est convenu d'apporter son soutien et d'œuvrer à l'application d'un cessez-le-feu s'étendant à l'ensemble de la Syrie, qui prendra effet dès que les représentants du gouvernement syrien et de l'opposition auront engagé les premières étapes sur la voie de la transition sous les auspices des Nations unies, sur la base du communiqué de Genève. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies se sont engagés à soutenir une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies visant à autoriser une mission d'observation du cessez-le-feu, avalisée par les Nations unies, dans les parties du pays où les observateurs ne seraient pas exposés à la menace d'attaques terroristes, et à appuyer le processus de transition politique, conformément au communiqué de Genève.


Tous les membres du Groupe d'appui se sont également engagés, à titre individuel en tant que pays et soutiens de l'un ou l'autre bélligérant, à prendre toutes les mesures possibles pour demander aux groupes ou aux personnes qu'ils soutiennent, approvisionnent ou influencent de respecter le cessez-le-feu. Celui-ci ne s'appliquerait pas à des actions offensives ou défensives menées contre Daech, le Front Al-Nosra ou tout autre groupe terroriste que le Groupe d'appui convient de considérer comme terroriste.

Languages: