European Union External Action

Déclaration de la porte-parole sur la poursuite des violences au Nicaragua

Bruxelles, 05/06/2018 - 20:40, UNIQUE ID: 180605_15
Statements by the Spokesperson

Au Nicaragua, plus de vingt personnes ont été tuées la semaine dernière, y compris lors de marches pacifiques organisées à l'occasion de la fête des mères, le 30 mai.

Au Nicaragua, plus de vingt personnes ont été tuées la semaine dernière, y compris lors de marches pacifiques organisées à l'occasion de la fête des mères, le 30 mai. Ces personnes viennent s'ajouter à la longue liste des victimes depuis le début manifestations. Nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes.

La poursuite des violences dans le pays et le recours excessif à la force par la police et des groupes incontrôlés sont inacceptables. Ces attaques violent les droits fondamentaux et rendent plus difficiles les conditions d'un dialogue pacifique.

Les actes de violence doivent faire l'objet d'une enquête menée sous la supervision de la communauté internationale. Il faut donner suite à l'accord conclu entre l'Organisation des États américains (OEA), la Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) et le gouvernement concernant l'enquête sur les violences et les victimes lors des manifestations qui ont eu lieu récemment. Toutes les recommandations de la CIDH doivent être suivies, et les organismes compétents des Nations unies avoir accès au pays. Le gouvernement doit imposer aux forces de police les normes reconnues au niveau international en matière de comportement et de pratiques et démanteler les groupes violents.

L'UE continue de soutenir un dialogue inclusif sur la justice et la démocratie en tant que moyen de sortir de la crise actuelle et de répondre aux aspirations démocratiques légitimes du peuple nicaraguayen.

Languages: