European Union External Action

Déclaration de la haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini sur les violences à Gaza et l'évolution récente de la situation

Bruxelles, 14/05/2018 - 15:49, UNIQUE ID: 180514_16
Statements by the HR/VP

Déclaration de la haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini sur les violences à Gaza et l'évolution récente de la situation

Aujourd'hui, durant les manifestations de masse qui se déroulent à proximité de la clôture de Gaza, des tirs israéliens ont tué des dizaines de Palestiniens, dont des enfants, et blessé des centaines d'autres. Nous attendons de tous qu'ils fassent preuve de la plus grande retenue afin d'éviter d'autres pertes humaines. Israël doit respecter le droit de manifester pacifiquement et le principe de proportionnalité dans le recours à la force. Le Hamas et les meneurs des manifestations de Gaza doivent faire en sorte que ces manifestations demeurent strictement non violentes et ne pas exploiter celles-ci à d'autres fins.

Ces jours-ci, tant les Israéliens que les Palestiniens commémorent des moments charnières pour leur nation respective. Chaque partie à ce conflit peut légitimement faire valoir des revendications et des aspirations qui doivent être mutuellement reconnues.

Jérusalem est une ville sainte pour les juifs, les musulmans et les chrétiens. Les liens qui unissent le peuple juif à Jérusalem sont irréfutables et ne sauraient être remis en question. Il en va de même pour les liens qui unissent le peuple palestinien à cette ville.

Toute nouvelle escalade dans une situation déjà extrêmement tendue et complexe ne ferait que replonger les deux peuples dans des souffrances indicibles et fera s'éloigner encore plus la perspective de la paix et de la sécurité. L'heure devrait être à la sagesse et au courage de relancer les négociations en vue de trouver une solution politique, tant pour le bien des Israéliens que pour celui des Palestiniens et de l'ensemble de la région. Seule une solution fondée sur la coexistence de deux États permettra aux deux parties de satisfaire de manière réaliste leurs aspirations, de mettre fin au conflit et d'aboutir à la paix juste et durable à laquelle les Israéliens et les Palestiniens aspirent et qu'ils méritent.

L'UE reste fermement attachée à œuvrer avec les deux parties et avec ses partenaires de la communauté internationale à la reprise de négociations constructives visant à aboutir à une solution fondée sur la coexistence de deux États délimités par les frontières du 4 juin 1967 et ayant chacun Jérusalem pour capitale.

L'Union européenne a, sur Jérusalem, une position claire et ferme, réaffirmée dans maintes conclusions du Conseil des affaires étrangères. L'UE continuera à respecter le consensus international sur Jérusalem formulé, notamment, dans la résolution 478 du Conseil de sécurité des Nations unies, y compris sur l'implantation des représentations diplomatiques, jusqu'au règlement définitif de la question du statut de Jérusalem.