European Union External Action

Remarques de la Haute Représentante/Vice-Présidente Federica Mogherini lors de la déclaration à la presse suivant le 11ème Conseil d'Association Union européenne-Algérie

Bruxelles, 14/05/2018 - 13:36, UNIQUE ID: 180514_12
Remarks

Remarques de la Haute Représentante/Vice-Présidente Federica Mogherini lors de la déclaration à la presse suivant le 11ème Conseil d'Association Union européenne-Algérie

Seule la version écrite fait foi!

 

C'est un plaisir de vous recevoir Monsieur le Ministre [des Affaires étrangères d'Algérie, Abdelkader Messahel], cher ami, à l'occasion de la 11ème session du Conseil d'association Union européenne-Algérie.

Lors de la dernière session du Conseil, l'année dernière, nous avons adopté les Priorités communes de partenariat entre l'Union européenne et l'Algérie, et un an après, nous nous félicitons des avancées faites dans presque tous les domaines de notre partenariat, et surtout, de notre volonté commune d'approfondir encore davantage notre coopération.

Au cours de l'année dernière, nos échanges et notre dialogue se sont intensifiés, tant sur les questions bilatérales que régionales. Notre partenariat progresse et se consolide, dans un esprit d'ouverture et de franchise qui caractérise les relations entre amis, donc aussi entre l'Union européenne et l'Algérie.

L'Union européenne reste engagée à accompagner les réformes politiques et économiques entreprises par les autorités algériennes. Nous avons discuté aujourd'hui de la façon la plus efficace possible dont nous pouvons y parvenir, pour les deux parties.

S'appuyant sur la révision constitutionnelle de 2016, la réforme du système de gouvernance politique en Algérie reste au cœur de notre partenariat et bénéficie de l'appui de l'UE pour sa mise en œuvre, en particulier dans les domaines de la justice et de la démocratie participative.

L'Union européenne réitére sa disponibilité], comme toujours, à appuyer les actions du gouvernement pour continuer à adopter les lois et les mesures pour la mise en œuvre de ces réformes politiques.

Nous sommes convaincus que la société civile algérienne a une place importante dans ce processus d’appropriation des réformes et de défense des avancées démocratiques.

Nous nous félicitons également de l'adoption du Cadre unique d'appui 2018-2020 que nous avons signé aujourd'hui avec Monsieur le Ministre [Abdelkader Messahel] et  qui définit les priorités de notre coopération technique et financière bilatérale, pour les deux prochaines années.

Parmi ces priorités figure le soutien aux réformes visant à diversifier le modèle économique algérien. De manière concrète, nous envisageons des actions en appui à l'amélioration du climat des affaires et du cadre dans lequel opèrent les petites et moyennes entreprises.

Nous comptons aussi soutenir la production des produits agricoles de qualité, le développement local, les énergies renouvelables – dans le contexte d'un dialogue sur l'énergie qui est très important pour les deux parties - ainsi que les liens entre la recherche scientifique et l'innovation économique.  

Je me félicite à ce titre de la signature aujourd'hui de la convention de financement d'un programme d'appui au secteur de l'agriculture. Celui-ci contribuera à l'amélioration de la gestion de l'eau, au soutien de l'agro-industrie et à la lutte contre la pollution agricole. Notre coopération, notre partenariat est donc extrêmement concret.

Je souhaite également réaffirmer notre volonté à ce que les mesures de régulation des échanges commerciaux soient prises dans le respect de l'Accord d'association. Nous avons convenu aujourd'hui de finaliser nos discussions à ce propos dans les meilleurs délais et si possible, avant la fin de l'année, dans un esprit de coopération mutuelle.

Nous avons aussi discuté longuement avec Monsieur le Ministre [Abdelkader Messahel], des questions régionales, en particulier de la situation en Libye et dans le Sahel.  J'apprécie particulièrement le rôle de l'Algérie et de Monsieur le Ministre [Abdelkader Messahel] personnellement sur ces dossiers; en ce qui concerne la Libye, nous soutenons - je pense – complètement, le rôle et le travail du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Libye, Mr [Ghassan] Salamé.   

Nous nous félicitons également du dialogue stratégique de haut niveau que nous avons établi à notre niveau, au mois d'octobre dernier, dans les domaines de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme et de la radicalisation.

Les défis sécuritaires ne connaissent pas de frontières et nous sommes décidés à les affronter dans un esprit de coopération, pour le bénéfice de nos citoyens. Nous avons des expériences et des informations à partager, et beaucoup de travail à faire ensemble.

Dans le même esprit, l'Algérie et l'Europe partagent le même objectif de renforcer la stabilité dans la région – qui est une région partagée, celle de la Méditerranée.

Cher ami, Monsieur le Ministre [Abdelkader Messahel], je voudrais vraiment réaffirmer la volonté de l'Union européenne d'accompagner l'agenda de réformes et l'engagement régional que le gouvernement algérien est en train de mettre en œuvre et, de façon générale, notre engagement envers votre pays, envers le peuple algérien qui est un peuple ami et frère.

La volonté de l'Union européenne de dynamiser encore d’avantage le partenariat Union européenne-Algérie et de continuer à accompagner l'Algérie dans les nombreux domaines de notre partenariat, est très forte.

Je vous remercie, Monsieur le Ministre, de votre visite à Bruxelles aujourd'hui et du travail très productif, très positif que nous avons fait ensemble ce matin.

Lien vers la vidéo: https://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?ref=I155084