European Union External Action

Action de l’UE pour mettre fin au fléau des mines terrestres: l’exemple de l’Iraq

04/04/2018 - 14:19
Novosti

La Journée internationale pour la sensibilisation aux dangers des mines et l’assistance à la lutte antimines est célébrée chaque année le 4 avril. Pour certains, la signature d’un traité de paix ne signifie pas la fin de la guerre. Les mines terrestres continuent à tuer, des années après la fin du conflit. Elles continuent à semer la terreur et empêchent les gens de regagner leurs foyers et de reprendre une vie normale. L’UE est fière «d'être à la pointe de la lutte contre la menace que font planer les mines et les restes explosifs de guerre», a déclaré la haute représentante, Mme Mogherini.

Landmine, mine clearance, demining, EU, EEAS, Mogherini

De 2012 à 2016, l’UE a engagé 600 millions d’euros pour soutenir la lutte contre les mines dans le monde, en particulier au Tchad, en Colombie, en Croatie, en Iraq, au Laos, au Liban, en Libye, au Myanmar, en Syrie et en Ukraine.

Des milliers de vies ont pu être sauvées et des milliers de survivants ont eu la possibilité de mener une vie plus digne. Des stocks de plus de cinquante millions de mines ont été détruits. Trente pays qui avaient été gravement pollués sont aujourd'hui exempts de mines.

Il y a encore beaucoup à faire. Et les résultats déjà obtenus doivent être fermement consolidés.

C’est pourquoi l’UE est un soutien majeur de la Convention d’Ottawa, un instrument multilatéral pour interdire l’utilisation de mines terrestres. Aujourd’hui, plus de 160 pays ont déjà adhéré à la Convention. L’UE continuera de promouvoir l’adhésion de tous les pays et de soutenir les États parties dans la mise en œuvre de la Convention.

Les travaux de déminage effectués par l’UE en Iraq

L'Iraq est l'un des pays au monde les plus gravement contaminés par des mines et des restes explosifs de guerre. La présence de toutes sortes de munitions non explosées entrave les efforts en faveur de la sécurité et de la stabilité et empêche les civils de retourner chez eux dans de bonnes conditions de sécurité.

Partenaire de longue date de l'Iraq, l’UE coopère avec le pays dans les domaines de la stabilisation, de la sécurité, de l'aide humanitaire et du programme de réformes politiques. À ce jour, l'aide humanitaire et les autres formes d'assistance financière apportées par l'Union européenne à ce pays se chiffrent à 608 millions d'euros au total depuis le début de la crise.

L'Union européenne, le Service de la lutte antimines des Nations unies (SLAM) et les autorités iraquiennes mènent actuellement un projet conjoint destiné à faciliter le processus de stabilisation et de reconstruction dans des zones précédemment occupées par Daech.

En réduisant les risques posés par les armes explosives, le projet vise à créer les conditions propices à un retour durable des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays. Le SLAM s'efforce en parallèle de renforcer les capacités nationales en vue de gérer des opérations de réaction d'urgence dans les zones en question.

Ces efforts contribueront à mettre en place les conditions nécessaires à un retour sûr, volontaire et digne de plus de trois millions de personnes déplacées.

Au cours des dix-huit derniers mois, le SLAM a procédé à l'inspection et au déminage de plus de 18 000 000 m2 de terres dans Falloujah et à proximité, et d'environ 160 000 m2 dans la province d'Anbar, l'UE ayant joué un rôle essentiel de coordination dans ce cadre.

Avec le soutien de l'UE, le SLAM mène et coordonne depuis début 2016 une réaction d'urgence mixte en vue de faire face aux risques posés par la présence d'engins explosifs dans les zones reconquises. L’UE a en outre financé des actions de sensibilisation aux risques liés aux mines mises en œuvre par l'Unicef et Handicap International dans les gouvernorats de Kirkouk, Salah ad-Din, Bagdad, Anbar, Bassorah et Ninewa.

Comment l’UE peut contribuer à déminer certaines régions et à soutenir les populations locales

Afin de souligner l’engagement de l’UE en faveur de la lutte contre les mines, le Service européen pour l’action extérieure et la Commission européenne ont élaboré un document de travail conjoint intitulé «Le soutien de l'Union européenne à la lutte contre les mines dans le monde».

Ce document décrit la manière dont l’UE mobilise des fonds en faveur du déminage, en dressant la liste de tous les instruments de financement concernés et en fournissant les coordonnées des services compétents de la Commission. Il présente également une sélection de projets représentatifs et une liste complète de toutes les actions financées par l’UE dans ce domaine entre 2012 et 2016.

Télécharger la brochure consacrée au soutien de l'Union européenne à la lutte contre les mines dans le monde

 

 

 

Languages: