European Union External Action

Journée historique pour la défense de l’UE: les ministres adoptent un plan de mise en œuvre pour une coopération militaire renforcée

06/03/2018 - 15:32
News stories

Les ministres européens de la défense ont formellement adopté, le 6 mars, la liste des 17 projets retenus au titre de la «coopération structurée permanente» (CSP) dans le domaine de la défense, ainsi qu’une feuille de route pour la mise en œuvre de la CSP.

permanent structured cooperation, PESCO, military cooperation, DEFENCE

Le Conseil de l’UE a adopté aujourd’hui une feuille de route pour la mise en œuvre de la coopération structurée permanente (CSP). La CSP permet à un certain nombre d’États membres de l’UE de collaborer plus étroitement dans le domaine de la sécurité et de la défense, dans un cadre contraignant et permanent. Une première étape importante à cet égard a été franchie à la fin de 2017, lorsque les ministres de 25 États membres ont signé une notification conjointe indiquant leur volonté de progresser dans le domaine de la CSP, qu'ils ont remise à la haute représentante et au Conseil.

La feuille de route adoptée aujourd’hui fournit une direction et des orientations stratégiques quant à la manière de structurer les travaux supplémentaires à mener tant sur les processus que sur la gouvernance, y compris en ce qui concerne les projets et la définition des différentes étapes de la réalisation des engagements. Elle fixe un calendrier pour le réexamen et l'évaluation des plans nationaux de mise en œuvre, qui précisent la manière dont les États membres participants prévoient de remplir les engagements plus contraignants qu'ils ont souscrits. Le Conseil a aussi adopté une décision dans laquelle est formellement arrêtée une liste initiale de 17 projets collaboratifs, qui avaient fait l'objet d'un accord politique en décembre 2017. Ces projets portent sur des domaines tels que la formation, le développement des capacités et l'état de préparation opérationnelle en matière de défense.

La haute représentante, Mme Mogherini, a souligné qu’il s’agissait de la toute première réunion du Conseil dans la formation de la coopération structurée permanente: «C’est un moment historique. Les ministres prendront les premières décisions formelles sur les projets au titre de la coopération structurée permanente» et sur les États membres qui participeront à chacun de ces projets.

 

La possibilité d'une coopération structurée permanente était prévue dans le traité de Lisbonne, qui est entré en vigueur en 2009. La stratégie globale de l'UE concernant les questions de politique étrangère et de sécurité a lancé en 2016 un processus de coopération renforcée en matière de sécurité et de défense. Elle a notamment conduit à la mise en place d’initiatives complémentaires, telles que l'examen annuel coordonné en matière de défense (EACD), le Fonds européen de la défense (FED) et l’activation de la CSP visant à accroître la coordination, les investissements dans la défense et la coopération pour le développement des capacités de défense.

Les capacités militaires développées dans le cadre de la CSP restent entre les mains des États membres, qui peuvent les mettre à disposition dans d’autres cadres, tels que l’OTAN. Une OTAN et une UE plus fortes se renforcent mutuellement dans ce contexte.

 

Les 25 États membres participant à la CSP sont les suivants: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovénie, Slovaquie et Suède.

Photo - European Defence Agency

Languages: