European Union External Action

Changement climatique: les ministres des affaires étrangères de l’UE appellent à faire preuve d’ambition pour intensifier la diplomatie climatique de l’Union

26/02/2018 - 12:03
News stories

Les ministres des affaires étrangères de l’UE ont appelé aujourd’hui à faire preuve de plus d’ambition pour lutter contre le changement climatique et réaffirmé la volonté de l’UE de montrer la voie à suivre en 2018, année cruciale pour garantir la mise en œuvre effective de l’accord de Paris.

EU climate diplomacy, climate change, Paris Agreement

Le 26 février, le Conseil des affaires étrangères a souligné l’importance de maintenir l’engagement mondial en faveur de l’accord historique de Paris et l’urgence d’achever le programme de travail nécessaire à sa mise en œuvre, qui devrait être finalisé lors de la prochaine conférence des Nations unies sur le climat (COP24), en décembre à Katowice (Pologne).

Miguel Arias Cañete, commissaire chargé de l'action pour le climat et l'énergie, a déclaré: «2018 constitue une année cruciale pour accélérer nos travaux et traduire l’accord de Paris en actions. C’est pourquoi l’UE redouble d’efforts pour nouer des relations avec des pays et des parties prenantes dans le monde entier. Nous sommes déterminés à continuer de jouer un rôle de premier plan dans la mise en œuvre des engagements de l’accord de Paris et nous voulons que tout le monde participe.»

Dans ses conclusions, le Conseil met l’accent sur les liens entre le changement climatique et la sécurité, reconnaissant que le changement climatique constitue un multiplicateur de menaces, avec des conséquences directes et indirectes sur la sécurité et la stabilité internationales.

Dans ce contexte, l’UE soutient les travaux menés dans le cadre du G7 et du système des Nations unies. Elle encourage notamment le Conseil de sécurité des Nations unies à se concentrer davantage sur le lien entre climat et sécurité et à en faire un point récurrent dans ses délibérations.

L’engagement de l’UE en faveur de la lutte contre le changement climatique et les questions de sécurité seront également abordés lors d’un événement de haut niveau qui se tiendra à Bruxelles en juin, à l’initiative de Federica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne.

 

2018 étant l’année du dialogue de «Talanoa» — un processus de facilitation visant à examiner les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs globaux de l’accord de Paris avant la COP24 —, le Conseil a insisté sur la nécessité de continuer à renforcer l'information au niveau politique ainsi que la diplomatie publique, jusqu'aux échelons officiels les plus élevés, et par l'intermédiaire de l'ensemble des acteurs régionaux et sous-régionaux.

Le Conseil met en exergue le fait qu'il importe que les économies du G20 qui représentent collectivement quelque 80 % des émissions mondiales poursuivent leur action et continuent à jouer un rôle de chef de file, et la nécessité de renforcer les alliances nouées avec des pays de toutes les régions et d’en créer de nouvelles.

Le dialogue de Talanoa sera au cœur de la diplomatie climatique de l’UE en 2018. Parmi les principaux événements prévus figurent deux semaines de la diplomatie climatique de l’UE: la première aura lieu en juin en marge de la réunion ministérielle sur l'action climatique qui sera organisée à Bruxelles conjointement par l'UE, le Canada et la Chine, et la deuxième se tiendra en septembre durant la semaine de l’assemblée générale des Nations unies.

Dans ses conclusions, le Conseil préconise également une approche concertée entre les politiques sur le climat et les politiques dans des domaines tels que le commerce et les investissements, ainsi que des efforts accrus pour lutter contre les émissions provenant de l’aviation et de la navigation internationales dans le cadre des travaux en cours de l’Organisation maritime internationale (OMI) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

 

Photo: AFP forum

Languages: