European Union External Action

L'ambassadeur Degert visite Aquin pour mesurer les résultats des interventions post-Matthew et post sécheresse de l'ONG CESVI

Port-au-Prince, 15/12/2017 - 16:04, UNIQUE ID: 171215_32
Local Statements

COMMUNIQUE DE PRESSE

L'ambassadeur Degert visite Aquin pour mesurer les résultats des interventions post-Matthew et post sécheresse de l'ONG CESVI

 

Port-au-Prince, le 11 décembre 2017. Le 24 novembre, l’Ambassadeur de l’Union européenne (UE) en Haïti, Vincent Degert accompagné d'une délégation d'experts de l'Union européenne s’est rendu dans la commune d’Aquin, dans le département du Sud, pour visiter les activités financées par l’Union européenne à travers de la Direction Générale de la Protection Civile et des Opérations d’Aide Humanitaire Européennes (ECHO) dans le cadre de réponse à l’ouragan Matthew et à la sécheresse causée par le phénomène « El Niño ».

Cette  réponse se décline sous forme de deux projets mis en œuvre par l'ONG Italienne CESVI. Dans ce contexte, l’Ambassadeur, a visité trois sites en particulier: le puits de Gaille, le pont de Sintra et la pépinière de Maingrette.

A cette occasion, l'ambassadeur Degert, a déclaré: Un peu plus d'un an après le passage dévastateur de l'ouragan Matthew, alors même que certaines zones ne s'étaient pas encore totalement relevées des sécheresses prolongées provoquées par « El Niño », il était important que je me rende sur le terrain pour mesurer concrètement les effets de notre solidarité." Et d'ajouter: "Les résultats des actions déployées par notre partenaire CESVI sont probants et confortent ma conviction que notre appui apporte des bienfaits concrets pour le quotidien des populations que nous assistons."

Le puit foré par CESVI en avril 2016, avant le passage de l’ouragan Matthew, possède une capacité de fourniture de 43.200 litres par jour, permettant l’accès à l’eau à environ 70 ménages, en assurant une dotation journalière de 50 litres par personne. Avant l’installation de ce nouveau puit, le temps de marche nécessaire pour rejoindre le point d’eau le plus proche était de 120 minutes, soit deux heures. Aujourd’hui les ménages les plus éloignés doivent parcourir un trajet d’uniquement 10 minutes de marche.

Le deuxième site visité a été le pont de Sintra, situé à la frontière entre la 2ème et la 5ème section communale d’Aquin, qui a été très endommagé par Matthew. La communauté, avec l’appui de CESVI et de l'UE, est en train de le réparer et de renforcer la structure avec des gabions afin d’assurer un usage de l’infrastructure sans risques.

Enfin, l’Ambassadeur s'est rendu dans la communauté de Maingrette dans la 2ème section d’Aquin, où les bénéficiaires du projet de réponse à la sècheresse se sont associés et ont fondé spontanément l’APDCA, Association pour le Développent de la Commune d’Aquin, leur propre organisation de solidarité et de gestion d’une pépinière d’arbres fruitiers et forestiers destinés au reboisement de la commune.

L’Ambassadeur a très apprécié l’implication de la population et la stratégie de sortie mise en place pour assurer la pérennité des actions menées, montrant un exemple concrète de bonne liaison entre les actions d’urgence et le développement dans le but de renforcer la résilience des populations les plus vulnérables. Egalement, l’Ambassadeur a exprimé sa satisfaction pour l’engagement du personnel de CESVI qui se traduit par d'excellents rapports de collaboration entre cette organisation, la communauté et les autorités locales.

- FIN -