European Union External Action

Deuxième réunion du comité mixte UE-Indonésie

06/12/2017 - 20:45
Joint Statements

Djakarta, le 6 décembre 2017
 
Le comité mixte institué par l’accord de partenariat et de coopération UE-Indonésie (APC) a tenu sa deuxième réunion à Djakarta, le 6 décembre 2017.
 
La coopération entre l’Union européenne et l’Indonésie couvre de nombreux secteurs, définis dans l’accord de partenariat et de coopération UE-Indonésie (APC). À l'occasion de la deuxième réunion du comité mixte, l’UE et l’Indonésie ont passé en revue la coopération existante et ont examiné des initiatives qui pourraient être prises à l'avenir pour accroître la coopération dans les secteurs politique, économique, sociétal et culturel.
 
Depuis leur dernier dialogue sur les droits de l’homme, l’UE et l’Indonésie ont continué à coopérer pour répondre aux priorités qu’elles ont recensées dans ce domaine. Les deux parties attendent avec intérêt le prochain cycle de leur dialogue sur les droits de l’homme qui se tiendra en Indonésie, début 2018.
 
L’Union européenne et l’Indonésie œuvrent de concert pour lutter contre le terrorisme, faciliter le dialogue interconfessionnel, renforcer les capacités des forces armées et améliorer la sécurité. La lutte contre le terrorisme et la radicalisation, le renforcement de la coopération en matière de maintien de la paix, de sécurité maritime, de gestion des crises et de lutte contre les stupéfiants, ainsi que la lutte contre la criminalité organisée transnationale sont des domaines prioritaires dans lesquels l’UE et l’Indonésie ont constaté des progrès. Les deux parties ont également souligné l’importance du plan d'action global commun avec l'Iran, qu’elles jugent essentiel pour la sécurité mondiale, la nécessité pour la République populaire démocratique de Corée de respecter les obligations internationales qui lui incombent en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies, ainsi que la nécessité de faciliter le retour des réfugiés dans l’État de Rakhine au Myanmar/en Birmanie.

L’UE et l’Indonésie ont salué le progrès des négociations portant sur l’accord de partenariat économique global UE-Indonésie. Le quatrième cycle de négociation est en cours de préparation et devrait se tenir en Indonésie au début de 2018.
 
Les deux parties soulignent l’importance de renforcer le dialogue et la coopération en vue d'améliorer la durabilité de la production d’huile de palme et d’œuvrer à la reconnaissance, sur le marché de l’Union européenne, d’une certification indonésienne améliorée. L’UE et l’Indonésie ont insisté sur le fait que l’huile de palme durable contribuait directement à l’éradication de la pauvreté, au développement des collectivités et aux efforts déployés au niveau mondial pour réaliser les objectifs de développement durable.
 
Les deux parties se sont félicitées de la qualité de leur coopération au développement dans les domaines de l’éducation, de la bonne gouvernance, de la réforme de la gestion des finances publiques, du changement climatique et de l’aide liée au commerce. De nouveaux mécanismes de coopération ont été étudiés en vue d'encourager une hausse des investissements à l’avenir.
 
En ce qui concerne l’environnement et le changement climatique, l’UE et l’Indonésie considèrent les objectifs de développement durable et les actions visant à atténuer le changement climatique comme des priorités importantes. À la suite du succès de la première réunion du groupe de travail sur l’environnement et le changement climatique, qui s’est tenue à Djakarta le 22 février 2017, tant l’UE que l’Indonésie envisagent une coopération concrète portant sur la mise en œuvre de la contribution déterminée au niveau national (CDN), ainsi que sur la sylviculture et l’environnement, notamment sur l’huile de palme durable et la sylviculture sociale.
 
L’obtention, il y a un an, par l’Indonésie de la licence européenne FLEGT (application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux) constitue une étape importante dans la lutte menée à l’échelle mondiale pour mettre un terme à l'exploitation illégale du bois et au commerce des produits dérivés du bois d’origine illégale. Une coopération accrue dans ce domaine garantirait la bonne mise en œuvre du FLEGT dans l’intérêt à la fois de l’UE et de l’Indonésie.
 
L’Union européenne et l’Indonésie utilisent de nombreux canaux de communication, tels que des groupes de travail et des dialogues, pour traiter des divers aspects de leur coopération. Elles cherchent également à développer des initiatives concrètes dans divers domaines, parmi lesquels les contacts interpersonnels et les contacts parlementaires, la pêche et les affaires maritimes, l'aviation civile, la recherche et la technologie, l’enseignement supérieur et les énergies renouvelables.
 
La réunion a été ouverte conjointement et coprésidée par M. Gunnar Wiegand, directeur exécutif pour l'Asie et le Pacifique au sein du service européen pour l’action extérieure, et par S.E. Muhammad Anshor, directeur général pour les affaires américaines et européennes au sein du ministère des affaires étrangères de la République d’Indonésie.
 
La prochaine réunion du comité mixte se tiendra en 2018 à Bruxelles.

Languages:
Équipes éditoriales: