European Union External Action

Réunion ministérielle du Groupe international de soutien au Liban

Paris, 08/12/2017 - 14:32, UNIQUE ID: 171211_41
Joint Statements

Déclaration conjointe: Réunion ministérielle du Groupe international de soutien au Liban

Une réunion du Groupe international de soutien au Liban (GIS), présidée par les Nations Unies et la France et à laquelle le Premier ministre du Liban a assisté, s’est tenue à Paris le 8 décembre. L’Allemagne, la Chine, l’Égypte, les États-Unis, l’Italie, le Royaume-Uni, la Russie, l’Union européenne, la Ligue des États arabes, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban et la Banque mondiale ont également pris part à cette réunion.

Les participants réaffirment leur attachement à la stabilité, à la sécurité et à la souveraineté du Liban, ainsi que leur soutien aux efforts réalisés actuellement par les autorités libanaises pour restaurer le fonctionnement normal des institutions et préparer la tenue d’élections législatives d’ici à mai 2018, conformément aux normes internationales. Le GIS rappelle la nécessité de protéger le Liban des crises qui déstabilisent le Moyen-Orient et appelle tous les États et organisations de la région à travailler à la stabilité et sécurité politiques, sociales, économiques et financières du Liban dans le respect de sa souveraineté et de son intégrité.

Le GIS exprime sa satisfaction concernant le retour à Beyrouth du Premier ministre, M. Saad Hariri, qui est un partenaire clé pour la préservation de l’unité et de la stabilité du Liban. Il salue la décision de M. Hariri, prise en accord avec le Président de la République libanaise, M. Michel Aoun, de poursuivre son mandat à la tête du gouvernement. Le Groupe prend bonne note de la reprise du Conseil des ministres le 5 décembre 2017, ainsi que de sa décision de dissocier le Liban de tout conflit ou guerre de la région et des affaires internes des pays arabes. Il suivra de près la mise en oeuvre des décisions du Conseil par toutes les parties libanaises dans un esprit d’entente nationale et de compromis. En particulier, il appelle toutes les parties libanaises à mettre en oeuvre cette politique concrète de dissociation et de non-ingérence dans les conflits externes, qui est une priorité importante énoncée dans de précédentes déclarations et notamment dans la Déclaration de Baabda de 2012.

Le Groupe souligne la nécessité de mettre en oeuvre et de respecter pleinement toutes les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, notamment les résolutions 1559 (2004) et 1701 (2006). Il salue le rôle joué par la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) pour maintenir le calme le long de la Ligne bleue, ainsi que sa coopération avec les forces armées libanaises (FAL) afin d’étendre et de consolider l’autorité de l’État libanais sur l’ensemble du territoire national. Il exprime sa profonde inquiétude au vu de toutes les violations liées à la résolution 1701 (2006), en particulier les incidents détaillés dans les rapports du Secrétaire général du Conseil portant sur l’application de la résolution 1701. Le GIS appelle les FAL et la FINUL à
renforcer leur coopération, afin d’accélérer le déploiement efficace et durable des FAL dans le sud et dans les eaux territoriales du Liban conformément à la résolution 2373 (2017), et il encourage les FAL à poursuivre les premières mesures qu’elles ont prises dans ce but.

Compte tenu des difficultés que connaît le Liban en matière de sécurité, en particulier la menace terroriste, et rappelant la nécessité de mettre en oeuvre les engagements précédents, selon lesquels seul l’État libanais peut détenir des armes, le Groupe appelle toutes les parties libanaises à reprendre les discussions pour atteindre un consensus sur une Stratégie nationale de défense, et il se félicite de la déclaration du Président de la République libanaise à ce sujet. Le Groupe salue le rôle joué par les FAL et par toutes les institutions de sécurité de l’État dans la protection du pays, de ses frontières et de sa population. Il rappelle que les FAL sont les seules forces armées légitimes du Liban, comme énoncé dans la constitution libanaise et dans l’accord de Taëf. Il appelle la communauté internationale à poursuivre, à coordonner et à accroître son soutien à ces institutions, qui sont essentielles à la consolidation de la souveraineté et de l’unité du Liban. Dans ce contexte, et afin de soutenir les efforts du Liban vers cet objectif, le Groupe se félicite de l’organisation de la réunion « Rome II », qui aura lieu en Italie.

Le Groupe loue les efforts généreux entrepris par le peuple et les autorités du Liban pour accueillir des réfugiés syriens. Il rappelle la nécessité, lorsque les conditions le permettront, d’un retour des réfugiés sûr, digne, non coercitif et facilité par l’ONU, conformément au droit international et aux principes humanitaires, y compris au principe de non-refoulement. Il appelle la communauté internationale à augmenter son soutien aux communautés d’accueil libanaises et aux réfugiés se trouvant au Liban et, dans cette perspective, il se réjouit à l’avance de l’organisation de la Conférence « Soutenir l’avenir de la Syrie et de la région » à l’invitation de l’Union européenne.

Le Groupe appelle le Gouvernement du Liban à accélérer encore son programme de réformes, en collaboration avec toutes les institutions et parties libanaises, afin de permettre à toutes les institutions du Liban, aux acteurs économiques et aux citoyens de bénéficier d’une stabilité politique et économique reposant sur un État transparent et démocratique fonctionnant bien. À la lumière des difficultés que connaît l’économie libanaise, notamment les conséquences économiques de la crise syrienne, le Groupe appelle les acteurs privés ainsi que tous les acteurs régionaux et internationaux à soutenir le Liban. Il se félicite de l’organisation d’une conférence internationale des investisseurs en soutien aux réformes et au plan d’investissement du Gouvernement libanais, dont le but est de relancer la croissance, de créer des emplois et de rénover les infrastructures. Il incite les acteurs publics et privés à contribuer à ces efforts. Le Groupe salue le rôle majeur joué par la Banque centrale libanaise pour maintenir la stabilité financière dans le pays.

Le Groupe se félicite de la perspective de futures réunions dans différents formats et niveaux selon les besoins, et il réaffirme sa détermination à soutenir tous les efforts visant à résoudre les problèmes urgents.

Languages: