European Union External Action

L'UE et le Kazakhstan tiennent la réunion du sous-comité "justice et affaires intérieures" et le dialogue sur les droits de l'homme

Astana, 29/11/2017 - 10:19, UNIQUE ID: 171129_5
Press releases

L'UE et le Kazakhstan tiennent la réunion du sous-comité "justice et affaires intérieures" et le dialogue sur les droits de l'homme

Les 28 et 29 novembre à Astana, l'Union européenne et la République du Kazakhstan ont tenu la 15e réunion de leur sous-comité "justice et affaires intérieures" et la 9e session de leur dialogue sur les droits de l'homme. Les deux réunions ont été menées de manière constructive et ouverte, et les débats ont couvert un large éventail de questions, y compris des recommandations découlant de vastes consultations avec la société civile, qui avaient eu lieu avant les réunions.

Les débats ont notamment porté sur les évolutions politiques et institutionnelles, y compris les récentes réformes judiciaires, les nouvelles priorités dans la lutte contre la corruption et les mesures à prendre pour continuer à améliorer la mobilité des personnes entre le Kazakhstan et l'UE. L'adhésion récente du Kazakhstan à plusieurs conventions de la Conférence de La Haye de droit international privé constitue une avancée importante; toutefois le Kazakhstan devrait continuer de renforcer son système judiciaire et sa législation, eu égard aux efforts que le pays a récemment déployés pour lutter contre la corruption et afin de garantir l'indépendance du pouvoir judiciaire. La réforme en cours de la loi sur l'assistance juridique a été évoquée par l'Union européenne, étant donné qu'elle risque de porter préjudice au rôle des professions juridiques. L'UE et le Kazakhstan ont également examiné le programme de coopération qui soutient la réforme du système judiciaire au Kazakhstan, ainsi que l'initiative UE-Asie centrale pour un État de droit.

Au cours du dialogue sur les droits de l'homme, l'UE s'est fait l'écho des recommandations de la société civile relatives à la mise en œuvre de l'accord de partenariat et de coopération renforcé et à la protection des libertés fondamentales au Kazakhstan. L'UE et le Kazakhstan ont notamment débattu des nouvelles lois et politiques concernant la liberté d'information et d'expression, ainsi que des conditions de travail des journalistes, des syndicalistes et des militants des droits de l'homme au Kazakhstan. Ils ont également réexaminé en détail le rôle des institutions nationales de défense des droits de l'homme et celui du médiateur, notamment dans le contrôle des lieux de détention. L'UE a encouragé le Kazakhstan à réviser la loi sur les associations religieuses conformément aux recommandations du Comité des droits de l'homme des Nations unies et à actualiser la loi sur les syndicats conformément aux conventions de l'OIT. L'UE a fait référence à la récente visite en prison que des diplomates de l'UE ont rendue à Max Bokayev. Un certain nombre d'autres cas particuliers ont également été examinés.

La délégation du Kazakhstan était conduite par M. Lukin, procureur général adjoint du Kazakhstan. La délégation de l'UE était conduite par Mme Audrone Perkauskiene, chef faisant fonction de la division Asie centrale du Service européen pour l'action extérieure.

Editorial Sections: