European Union External Action

Communiqué de presse conjoint - Eurojust et le SEAE signent une lettre d’entente en vue d’un échange régulier d’informations

Aujourd’hui, Mme Michèle Coninsx, présidente d’Eurojust, et M. Pedro Serrano, secrétaire général adjoint du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) pour la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) et la réaction aux crises, ont signé une lettre d’entente à La Haye.

La lettre d’entente fournira un cadre pour l’échange régulier d’informations stratégiques non opérationnelles et d’expériences en la matière, en particulier dans les domaines de la lutte contre le terrorisme, de la cybercriminalité, du trafic de migrants et de la traite des êtres humains.

La coopération pourrait prendre la forme de détachements, de visites, de formations, de recherches consacrées aux tendances et aux défis à relever, ainsi que de facilitation des contacts avec des États tiers.

Une délégation de conseillers de haut niveau du SEAE ainsi que de membres de la présidence d’Eurojust, des équipes de Bruxelles et du collège «Relations extérieures», était présente lors de la signature.

Contexte

Eurojust, l’unité de coopération judiciaire de l’Union européenne, a été établi par la décision 2002/187/JAI du Conseil du 28 février 2002 afin de renforcer la lutte contre les formes graves de criminalité, modifiée en dernier lieu par la décision 2009/426/JAI du Conseil du 16 décembre 2008 sur le renforcement d’Eurojust, en vue de favoriser et d’améliorer la coordination des enquêtes et des poursuites ainsi que la coopération entre les autorités compétentes des États membres. Eurojust facilite notamment l’exécution des demandes d’entraide judiciaire internationale et des demandes d’extradition. Eurojust soutient les autorités compétentes des États membres par tous les moyens possibles afin de renforcer l’efficacité de leurs enquêtes et de leurs poursuites ayant trait aux formes graves de criminalité transfrontière.

 

Languages:
Équipes éditoriales: