European Union External Action

La politique migratoire de l’UE produit des résultats grâce à une approche de partenariat et à l’investissement dans le développement durable

30/08/2017 - 12:00
Actualités

Travailler ensemble et en partenariat avec les gouvernements africains permet à l’Union européenne d’apporter une réponse efficace aux défis interdépendants que sont la migration, la sécurité et le développement de l’Afrique.

EEAS Mogherini Macron Merkel Rajoy Gentiloni Issoufou Déby

Federica Mogherini, haute représentante de l’UE, s’est engagée ce lundi, aux côtés des dirigeants de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Espagne, à continuer de soutenir et d’approfondir les actions conjointes et les partenariats mis en place pour relever les défis de la migration et de l’asile.

«Cette réunion confirme et renforce l’action engagée par l’UE l’an dernier, et qui porte à présent ses fruits: une approche commune, durable et respectueuse des droits de l’homme pour faire face à un phénomène extrêmement complexe», a déclaré la haute représentante dans ses observations à l’issue de la réunion à Paris.

L’approche de l’UE allie la lutte contre les trafiquants d’êtres humains et l’assistance aux migrants et aux communautés d’accueil avec un soutien à long terme renforcé en faveur du développement économique des pays d’origine.

L’UE et ses États membres investissent 20 milliards d’euros par an en Afrique. «Nous n’avons pas besoin d’un nouveau plan Marshall. Nous avons déjà un plan européen» qui tient ses promesses, a souligné Mme Mogherini. «Dans les prochains jours, nous allons également lancer un plan d’investissement privé qui permettra de mobiliser jusqu’à 44 milliards d’euros de fonds privés en faveur du développement économique de l’Afrique», a-t-elle ajouté.

Pour répondre aux défis immédiats des flux migratoires non contrôlés, l’UE travaille en étroite collaboration avec des partenaires internationaux, tels que l’Organisation internationale pour les migrations et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, afin de garantir une approche respectant les droits de tous les migrants et conforme aux conventions internationales. Cela implique de veiller à ce que les demandeurs d’asile bénéficient d’une protection adéquate et que les migrants économiques soient traités avec dignité et puissent retourner en toute sécurité dans leur pays d’origine.

Une réponse juste et efficace «exige un partage des responsabilités à l’intérieur des frontières de l’Union européenne. Elle exige un engagement de la part de tous les Européens et, surtout, un partenariat fort avec nos amis africains et les organisations internationales», a déclaré Mme Mogherini.

Les partenariats conclus entre l’UE et les autorités locales et nationales en Afrique sont également essentiels pour poursuivre les trafiquants d’êtres humains qui exploitent la vulnérabilité des migrants et sont responsables de nombreux décès. L’opération Sophia de l’UE a permis de sauver des dizaines de milliers de migrants en mer et de saisir des centaines de bateaux transportant des clandestins. Mais l’UE investit aussi massivement dans le soutien aux forces de sécurité des pays de transit, comme le Mali, le Niger et la Libye.

Languages: