European Union External Action

Les jeunes partagent leur vision du partenariat oriental dans la perspective de la réunion des dirigeants

01/08/2017 - 14:49
News stories

Accroître les échanges et renforcer la compréhension mutuelle — en particulier avec les jeunes — est l’une des grandes priorités du programme du partenariat oriental de l’UE.

eeas eap mogherini armenia azerbaijan belarus georgia moldova ukraine

Soixante-deux jeunes ambassadeurs européens ont rencontré de hauts fonctionnaires de l’UE à Bruxelles, les 19 et 20 juillet, pour discuter des moyens de renforcer les relations de l’UE avec les six pays couverts par le programme du partenariat oriental, dans la perspective du 5e sommet du partenariat prévu à Bruxelles, le 24 novembre.

«On vous dit souvent que vous êtes l’avenir, mais je crois que vous êtes déjà le présent, en particulier par votre influence sur le type de partenariat que vos pays ont établi avec l’Union européenne», a déclaré Federica Mogherini, haute représentante de l’UE, en accueillant les jeunes ambassadeurs. «Vos idées, vos contributions et votre énergie y jouent déjà un rôle très important», a-t-elle ajouté.

Originaires d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Biélorussie, de Géorgie, de Moldavie et d’Ukraine, ces jeunes ambassadeurs européens sont fermement engagés à promouvoir le projet européen et la marche de leur pays vers l’Europe. «Vivre dans une Europe fondée sur la compréhension mutuelle plutôt que sur le conflit nous rend plus forts ensemble», a souligné Hanna Launikovich, de Biélorussie. Nous empruntons «des chemins différents, [mais] nous partageons des traditions et des valeurs culturelles et poursuivons un objectif commun», a déclaré Tamar Buachidze, de Géorgie.

Réunis à Bruxelles avec des représentants des jeunes venus de tous les États membres de l’UE, ils ont évoqué les enjeux et les perspectives associés à un renforcement des relations, et fourni des indications précieuses sur leurs sociétés aux fonctionnaires européens.

«Lorsque vous n’êtes pas souvent entendu dans votre pays ou que ce pays est méconnu, il est important de partager ses connaissances et sa culture au niveau international avec des relais d’opinion qui feront passer le message», a déclaré une autre jeune ambassadrice de Biélorussie, Yulia Dobyshuk.

Ils ont également approfondi leurs connaissances sur l’UE et échangé des bonnes pratiques sur la manière de nouer des liens et d’interagir avec leurs pairs. Depuis le début du programme à la fin de 2016, les jeunes ambassadeurs européens ont déjà organisé des écoles d’été et des échanges universitaires, et ont lancé une plateforme en ligne pour partager leur expérience.