European Union External Action

Déclaration de Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union et vice-présidente de la Commission, sur la situation dans la péninsule coréenne

Bruxelles, 14/08/2017 - 23:00, UNIQUE ID: 170814_7
Statements by the HR/VP

Déclaration de Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union et vice-présidente de la Commission, sur la situation dans la péninsule coréenne

Il est urgent d’apaiser les tensions liées à la situation dans la péninsule coréenne. Il s’agit d'un dossier prioritaire pour l’Union européenne et le reste de la communauté internationale. Nous appelons donc la République populaire démocratique de Corée (RPDC) à s’abstenir de toute nouvelle provocation qui ne ferait qu’aggraver les tensions régionales et internationales.

À un moment aussi critique, l’Union européenne soutient les efforts diplomatiques déployés avec nos partenaires afin d’apaiser la situation et d’arriver à une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la péninsule coréenne par des moyens pacifiques, c’est-à-dire non militaires. C’est la seule manière d’aboutir à une paix durable.

À l’issue de mes rencontres avec l’ensemble des acteurs clés de la scène régionale et internationale lors du forum régional de l’ANASE à Manille, j’ai convoqué aujourd'hui une réunion du comité politique et de sécurité afin de discuter d’une approche européenne commune face à la montée des tensions et de fixer la voie à suivre.

Il a été convenu que l’Union et ses États membres intensifieraient leurs efforts diplomatiques en s’adressant à la République de Corée, aux États-Unis, à la Chine, à la Russie et au Japon, ainsi qu’à la RPDC, pour transmettre nos messages. Il est en effet essentiel de maintenir l’unité de la communauté internationale face au défi actuel.

L’Union européenne est prête à œuvrer en faveur d’un dialogue crédible et constructif avec la RPDC et la communauté internationale, sous les auspices de la République de Corée. La semaine dernière, j'ai confirmé auprès de la ministre Kang Kyung-wha ma volonté de l’aider dans cette tâche par tous les moyens, y compris en mettant à sa disposition l’expertise technique développée par l’UE lors des négociations relatives aux dossiers nucléaires. 

L’accélération constante par la RPDC de ses programmes nucléaires et de missiles balistiques constitue des violations sérieuses et inquiétantes des obligations internationales qui incombent à Pyongyang et qui sont énoncées dans plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. L’adoption à l’unanimité, le 5 août dernier, par le Conseil de sécurité des Nations unies, de la résolution 2371 (2017) démontre que la communauté internationale adhère totalement à une intensification de la pression internationale afin de trouver une solution pacifique.

Je resterai en contact régulier avec mes homologues de la région et au-delà. L’UE continuera à suivre l’évolution de la situation et envisagera d’autres mesures et réponses appropriées en étroite coopération avec ses partenaires clés et conformément aux délibérations du Conseil de sécurité des Nations unies. Tous les moyens diplomatiques doivent être mis en œuvre pour éviter une nouvelle escalade et trouver une solution à cette crise qui met en péril non seulement le régime général de non-prolifération mais aussi la sécurité de l’Asie et du monde.

Languages: