European Union External Action

Déclaration de la porte-parole sur l’exécution d’un mineur délinquant en Iran

Le 10 août 2017, Alireza Tajiki a été exécuté en Iran après avoir été condamné à mort en 2013 alors qu’il était âgé de 16 ans. Il avait été reconnu coupable de meurtre et de viol.

La condamnation à la peine capitale pour des faits commis avant l’âge de 18 ans est contraire aux obligations internationales qui incombent à l’Iran en vertu du pacte international relatif aux droits civils et politiques et de la convention relative aux droits de l’enfant.

L’Union européenne est opposée à la peine de mort en toutes circonstances et milite en faveur de son abolition partout dans le monde. L’Union européenne réaffirme la préoccupation que lui inspire le nombre élevé d’exécutions en Iran, notamment de mineurs délinquants et pour des délits, tels que des infractions liées à la drogue, qui n’entrent pas dans la catégorie des «crimes les plus graves» en vertu du droit international relatif aux droits de l’homme.

Languages: