European Union External Action

Déclaration du Porte-parole relative à l'entrée en vigueur du nouveau Code Pénal du Tchad

L'Union européenne salue les nouvelles dispositions inclues dans le nouveau code pénal tchadien telles que l'interdiction du mariage pour les enfants, des mutilations génitales féminines, la pénalisation de l'esclavage et de la traite des personnes,  ainsi que la définition de la torture, du génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité comme actes punissables par la loi.

Elle rappelle que la pénalisation des relations homosexuelles prévue dans le code pénal contredit les engagements internationaux du gouvernement tchadien en matière de droits humains.

L'UE souligne l'importance de toutes mesures prises par le  Tchad pour renforcer l'égalité devant la loi et la non-discrimination, conformément aux conventions internationales, notamment la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples, auxquels le pays adhère.

L'UE est prête à poursuivre le dialogue avec les autorités tchadiennes à cette fin.

Languages: