European Union External Action

Déclaration de Federica Mogherini et Johannes Hahn un an après la tentative de coup d'État en Turquie

Bruxelles, 14/07/2017 - 17:49, UNIQUE ID: 170714_14
Statements by the HR/VP

Déclaration de la haute représentante de l'Union et vice-présidente de la Commission, Mme Federica Mogherini, à l'occasion du deuxième anniversaire du plan d'action global commun

Cela fait deux ans aujourd'hui que l'accord sur le programme nucléaire iranien a été conclu; c'est en effet le 14 juillet 2015 que l'UE, l'Allemagne, la Chine, les États-Unis, la Fédération de Russie, la France, le Royaume-Uni et l'Iran ont arrêté le plan d'action global commun.

Il s'agissait d'une avancée historique pour la sécurité de la région et du monde entier, et d'une réussite de la diplomatie multilatérale qui a fait la preuve de son efficacité et de sa capacité à produire des résultats.

Dix-huit mois après son entrée en vigueur, l'accord a été mis en œuvre avec succès par l'ensemble des parties, y compris, comme l'ont confirmé les six rapports publiés par l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique), par l'Iran. Dans le cadre de la commission conjointe du plan d'action global commun, dont j'assure la coordination, nous suivons de très près la mise en œuvre intégrale de tous les volets de l'accord. Les réunions que tient régulièrement la commission conjointe, la prochaine étant prévue ce vendredi 21 juillet à Vienne, sont essentielles pour garantir la transparence, un dialogue permanent et une mise en œuvre universelle. En ma qualité de coordonnatrice, ma tâche est, et restera, de veiller à la mise en œuvre complète et effective de l'accord par toutes les parties.

À l'heure où le monde est une nouvelle fois confronté à la menace que constituent des capacités nucléaires non contrôlées, le plan d'action global commun reste un instrument important pour contribuer aux efforts de non-prolifération déployés à l'échelle internationale. Cet accord appartient à la communauté internationale puisqu'il a été adopté par le Conseil de sécurité des Nations unies, toutes les parties devant respecter les engagements qu'elles ont pris il y a deux ans.

L'Union européenne est, et restera, déterminée à préserver et à mettre en œuvre le plan d'action, et à l'utiliser pour s'attaquer aux sources des tensions et des conflits qui continuent de toucher la région. Un environnement stable et pacifique, dans un ordre régional exempt de tout conflit et fondé sur la coopération, reste notre objectif ultime.

 

Languages: