European Union External Action

Déclaration de la porte-parole sur l’exécution de M. Ledell Lee dans l’État américain de l’Arkansas

L’exécution, hier, de M. Ledell Lee, a mis fin de facto au moratoire sur la peine de mort en vigueur depuis 2005 dans l’État de l’Arkansas. La peine capitale ne peut se justifier en aucune circonstance et constitue une négation inacceptable des droits de l’homme et de la dignité. En outre, elle n'a aucun effet dissuasif sur la criminalité.

L’Union européenne rappelle qu’elle est fermement et catégoriquement opposée à la peine de mort et que les États qui persistent à maintenir ce châtiment sont tenus de respecter des normes minimales reconnues au niveau international. Ainsi, lorsque la peine capitale est appliquée, il convient de la mettre en œuvre de manière à infliger le moins de souffrances possible.

Nous exhortons les autorités de l’État de l'Arkansas à rétablir le moratoire sur les exécutions, première étape vers l’abolition totale de la peine capitale, suivant en cela l'exemple positif des dix-neuf États américains qui ont, à ce jour, aboli la peine de mort.

 

 

Languages: