La Syrie est au cœur des réunions bilatérales de Federica Mogherini à Bonn et à Munich

Bruxelles, 17/02/2017 - 21:58, UNIQUE ID: 170217_11
Press releases

Federica Mogherini a tenu ce jour une série de réunions bilatérales en marge de la réunion des ministres des affaires étrangères du G20 à Bonn et de la Conférence de Munich sur la sécurité

La haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne (HRVP), Federica Mogherini, a tenu ce jour une série de réunions bilatérales en marge de la réunion des ministres des affaires étrangères du G20 à Bonn et de la Conférence de Munich sur la sécurité. La Syrie était au cœur des discussions auxquelles la HRVP a participé à l’issue de la réunion du groupe des Amis de la Syrie, vendredi matin, à Bonn. 

La HRVP y a rencontré l’envoyé spécial des Nations unies, Staffan de Mistura, le ministre iranien des affaires étrangères, Javad Zarif, le ministre turc des affaires étrangères, Mevlüt Çavusoglu, le président du comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer, le président de la coalition de l'opposition syrienne, Anas al-Abdeh, et le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, avec lequel elle s’est également entretenue de la situation au Moyen-Orient et en Libye.

Elle a informé ses interlocuteurs des derniers développements de l’initiative régionale sur la Syrie que l’Union européenne a menée avec les acteurs régionaux ces derniers mois, ainsi que des préparatifs de la conférence de Bruxelles sur l’avenir de la Syrie et de la région. La HRVP a souligné l’importance que revêt la reprise des pourparlers intra-syriens à Genève, le 23 février, à l’instigation de Staffan de Mistura, l'envoyé spécial des Nations unies, ainsi que la mise en place d’un processus politique inclusif.

La mise en œuvre de l’accord sur le nucléaire iranien a également été discutée lors des réunions avec le ministre Zarif et le Directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano. La HRVP a rappelé combien il était nécessaire que toutes les parties respectent pleinement leurs engagements dans le cadre du plan d'action global commun (PAGC). À cet égard et en sa qualité de coordinatrice de la commission conjointe, la HRVP a rappelé que l’accord atteignait ses objectifs, tout en insistant sur la nécessité d’une mise en œuvre intégrale et effective par l’ensemble des parties pendant toute la durée de l'accord. Le PAGC est un facteur de stabilisation et un élément essentiel de l’architecture de non-prolifération et il importe dès lors qu’il continue à être mis en œuvre intégralement.

La HRVP a rencontré aussi le nouveau ministre mexicain des affaires étrangères, Luis Videgaray. Ils ont convenu de renforcer et d’approfondir le partenariat bilatéral et se sont engagés à faire progresser les négociations sur la modernisation de l'accord global UE-Mexique, de manière à le finaliser prochainement. 

La HRVP a eu à Munich un échange de vues avec le président du Kosovo, Hashim Thaçi, sur l’évolution récente des relations entre l’UE et le Kosovo, ainsi que sur les derniers développements dans la région des Balkans occidentaux. Leur entretien a également porté sur le dialogue en faveur de la normalisation des relations entre Pristina et Belgrade, au cours duquel la haute représentante a souligné l’importance d’une forte détermination mutuelle à œuvrer ensemble à la mise en œuvre des accords conclus et à définition de la marche à suivre.

Languages: