European Union External Action

Communiqué de presse conjoint: l’UE et l’AIEA conviennent de renforcer leur coopération lors de la 5e réunion des hauts fonctionnaires

Bruxelles, 16/02/2017 - 19:04, UNIQUE ID: 170216_11
Press releases

Communiqué de presse conjoint: l’UE et l’AIEA conviennent de renforcer leur coopération lors de la 5e réunion des hauts fonctionnaires

L’Union européenne et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont pris des mesures en vue de renforcer leur coopération dans un large éventail d’activités nucléaires, y compris dans le domaine des applications de la science nucléaire, lors de la cinquième réunion annuelle des hauts fonctionnaires qui s’est tenue à Bruxelles cette semaine.

Les débats qui ont eu lieu le 15 février 2017 au siège de l’Union européenne ont permis des échanges de vues sur le renforcement de la coopération en matière de sûreté et de sécurité nucléaires, de garanties, de développement durable, d’activités de recherche et d’innovation dans le domaine de l’énergie nucléaire et d’applications de la science nucléaire. En outre, des mécanismes visant à renforcer la coopération régionale ont été examinés, notamment en ce qui concerne la remise en état sur le plan environnemental d’anciens sites de production d’uranium en Asie centrale. La réunion en 2017 du comité préparatoire à la conférence d'examen du traité sur la non‑prolifération (TNP) des armes nucléaires a fait l’objet d’échanges de vues.  

L'UE continue d’attacher une grande importance aux responsabilités primordiales de l'AIEA en ce qui concerne la non-prolifération, l'énergie nucléaire, la sûreté et la sécurité nucléaires et la coopération technique. Le soutien politique important apporté par l’Union et ses États membres est en outre étayé financièrement et techniquement.

L’UE et l’AIEA continuent de renforcer leur coopération. La réunion des hauts fonctionnaires a fourni l’occasion d’examiner les progrès réalisés et de discuter des prochaines étapes dans des domaines d’action prioritaires, notamment le soutien aux États membres dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable. La réunion était coprésidée par M. Marc Giacomini, directeur exécutif adjoint chargé des droits de l'homme et des questions globales et multilatérales du côté de l’Union européenne et M. Cornel Feruta, coordinateur en chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique. De hauts fonctionnaires de la DG Énergie et de la DG DEVCO ont également participé à cette réunion.

La réunion des hauts fonctionnaires a reconnu que la sûreté nucléaire est une priorité essentielle qui restera au centre de la coopération entre l’UE et l’AIEA. Les participants ont réaffirmé leur volonté de coopérer en vue de la mise en œuvre ambitieuse de la déclaration de Vienne visant à apporter un soutien continu dans le domaine de la sécurité aux pays qui exploitent ou sont en train de construire de nouvelles centrales nucléaires, y compris dans les pays voisins de l’UE. L’UE a souligné que les questions liées à la fin du cycle de vie des installations nucléaires, telles que le déclassement et la gestion des déchets radioactifs, devraient faire l’objet d’une attention supplémentaire et bénéficier de la participation accrue des parties prenantes, l’accent étant mis sur une plus grande transparence en ce qui concerne les financements et les processus de mise en place de centres de stockage nationaux et/ou communs. 

L’UE et l’AIEA ont réaffirmé leur soutien au plan d’action global commun (PAGC) sur la base de leurs mandats respectifs. La haute représentante de l’UE, en sa qualité de coordinatrice de la commission mixte du plan d’action global commun, restera en contact étroit avec l’AIEA en ce qui concerne la poursuite de la mise en œuvre de l’accord. L’UE apportera un soutien technique à l’AIEA dans les domaines de l’équipement et de la formation. L’UE a également présenté les rapports sur sa coopération bilatérale avec l’Iran dans la mise en œuvre de l’annexe III du PAGC, notamment en matière de sûreté nucléaire et de recherches.

Le soutien apporté par l’UE à diverses activités de l’AIEA a fourni des résultats cohérents et concrets dans plusieurs domaines importants, y compris des projets d’aide au niveau mondial. En marge de la réunion des hauts fonctionnaires, M. Aldo Malavasi, directeur général adjoint du département des sciences et des applications nucléaires de l’AIEA, et M. Vladimir Sucha, directeur général du Centre commun de recherche de la Commission européenne, ont signé des arrangements pratiques sur la coopération dans le domaine des sciences et des applications nucléaires et en faveur du développement durable.

La sécurité nucléaire a également été à l’ordre du jour, avec des discussions qui ont porté principalement sur la manière de parvenir à des mesures plus efficaces et durables. Ont ainsi été abordés le soutien de l’Union aux activités de l’AIEA dans le domaine de la sécurité nucléaire, le renforcement de la sécurité des matières nucléaires et radioactives, en s’appuyant sur les résultats de la conférence internationale de 2016 sur la sécurité nucléaire et les préparatifs en vue de la conférence internationale sur la protection physique des matières nucléaires et des installations nucléaires. L’évolution de la situation en ce qui concerne la banque d’UFE de l’AIEA au Kazakhstan, ainsi que la poursuite du soutien de l’UE, ont également été évoquées.

En ce qui concerne le contrôle de sécurité des matières nucléaires, la réunion des hauts fonctionnaires a souligné l’étroite collaboration dans le cadre des accords existants et au titre du programme de soutien de la CE.

La prochaine réunion des hauts fonctionnaires devrait se tenir à Vienne, au début de l’année 2018.

Languages:

Müəllif