European Union External Action

L’Union européenne est déterminée à aider les réfugiés, déclare Mme Mogherini

30/01/2017 - 17:43
Actualités

L’Union européenne continuera d’accueillir et d’aider les réfugiés syriens et autres victimes de la guerre, a déclaré aujourd’hui la haute représentante, Federica Mogherini

«L’Union européenne croit fermement en un système fondé sur des règles et des normes internationales, ainsi que sur le respect total des personnes, quels que soient leur religion, leur origine ethnique, leur pays, leur nationalité ou leur sexe, et nous continuerons d’agir selon ces principes», a déclaré Mme Mogherini aux médias à l’issue d’une réunion à Bruxelles avec M. Børge Brende, ministre norvégien des affaires étrangères.
 
«L’histoire de l’Europe — et je pense ne pas parler uniquement pour l’Union européenne — nous a montré que chaque fois que l’on investit dans les divisions et les conflits, on court le risque de se retrouver emprisonné en construisant des murs tout autour de soi. Nous avons par ailleurs une histoire, une tradition et une identité fondées sur le fait que nous célébrons la chute des murs et la construction de ponts. Nous croyons en la coopération, et l’Union européenne continuera à travailler dans un esprit de coopération et de respect avec tous les pays de la région, quelle que soit la religion de leur population. Telle est la voie suivie par l’Union européenne et, j’en suis convaincue, la voie suivie par toute l'Europe».

L’UE est le premier donateur au monde en faveur du peuple syrien et des pays voisins, qui déploient énormément d’efforts pour soutenir les personnes contraintes de fuir le pays: elle a engagé plus de 9 milliards d’euros depuis le début des combats en Syrie. 
 
«Il s'agit avant tout pour nous d’un investissement dans la vie des Syriens, mais aussi dans notre propre sécurité, car chaque jour d’école manqué pour un enfant syrien l’expose à un avenir très éloigné de l'avenir d’engagement et de détermination que nous lui souhaitons», a déclaré la haute représentante.
 
Dans la perspective de la réunion des dirigeants européens prévue à Malte, vendredi, Mme Mogherini a rappelé le train de mesures présenté la semaine dernière en vue de renforcer les capacités de l’UE à gérer le flux de migrants en Méditerranée centrale.  
 
Les discussions avec le ministre Brende ont essentiellement porté sur les efforts conjoints déployés par l’UE et la Norvège au Moyen-Orient, ainsi que sur la préparation de la conférence de Bruxelles sur la Syrie, que la haute représentante organise au printemps.
 
«Cette année, nous espérons que la conférence ne se contentera pas de faire le point sur les engagements souscrits, mais qu’elle nous permettra aussi de tourner la page en vue d’une solution politique au conflit.»