European Union External Action

6e session du dialogue UE-Viêt Nam sur les droits de l'homme

Bruxelles, 08/12/2016 - 19:53, UNIQUE ID: 161208_11
Press releases

6e session du dialogue UE-Viêt Nam sur les droits de l'homme

Le 8 décembre 2016, la sixième session du dialogue renforcé sur les droits de l’homme entre l’Union européenne et le Viêt Nam a eu lieu à Bruxelles, dans le contexte de l'accord de partenariat et de coopération (APC) UE-Viêt Nam. Les deux parties considèrent que les droits de l’homme constituent une composante importante de leurs relations bilatérales, comme indiqué dans l’APC.

L’Union européenne a consulté la société civile en amont du dialogue, organisant des réunions avec des ONG et avec les représentants de la communauté internationale.

Le dialogue a donné lieu à un échange constructif et approfondi sur la situation des droits de l’homme au Viêt Nam et a permis de débattre de bonnes pratiques et du soutien de l’UE en faveur des efforts de réforme. Les discussions ont porté essentiellement sur les réformes juridiques et judiciaires au Viêt Nam, les libertés d’expression, de religion de croyance, de réunion pacifique et d’association, les droits des travailleurs, la promotion de l’état de droit et du droit à un procès équitable, la lutte contre la torture et les mauvais traitements, les détentions arbitraires, la peine capitale, le soutien apporté aux organisations de la société civile et aux défenseurs des droits de l’homme au Viêt Nam et l’action menée au sein des Nations unies.

L’Union européenne a proposé de poursuivre son soutien, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre de la Convention des Nations unies contre la torture, et de partager les bonnes pratiques en matière de processus de révision de la législation. L’UE a également partagé son expérience dans le domaine de la lutte contre la traite des êtres humains.

La visite de la sous-commission «droits de l’homme» du Parlement européen en 2017 sera l’occasion de renforcer la coopération interparlementaire sur les droits de l’homme.

Par ailleurs, l’UE a abordé la question du harcèlement permanent et de la détention d’un nombre croissant de défenseurs et de militants des droits de l’homme. Elle a également souligné qu’il importait que tous les détenus puissent recevoir des visites, y compris d’avocats, de soignants et de membres de leur famille, conformément à la Constitution vietnamienne et aux dispositions internationales en matière de droits de l’homme.

Un certain nombre de dossiers précis ont été évoqués, notamment ceux des personnes suivantes: M. Ngo Hao, M. Nguyen Huu Vinh (alias le blogueur Anh Ba Sam) et son assistante Mme Nguyen Thi Minh Thuy, M. Nguyen Van Dai et son assistante Mme Le Thu Ha, M. Tran Huynh Duy Thuc, Mme Nguyen Ngoc Nhu Quynh (alias la blogueuse «Me Nam» ou «Mother Mushroom»), M. Nguyen Hoang Quoc Hung, M. Doan Huy Chuong, Mme Bui Thi Minh Hang, M. Dang Xuan Dieu et le Très Vénérable Thich Quang Do.

L’UE a une nouvelle fois demandé que toutes les personnes détenues pour avoir exercé pacifiquement leur liberté d’expression soient remises en liberté.

Parmi les autres questions évoquées, il y a lieu de citer la coopération dans les enceintes internationales et la mise en œuvre des recommandations d’organismes internationaux, en particulier de celles formulées lors de l’examen périodique universel. L’UE a une nouvelle fois encouragé le Viet Nâm à adresser une invitation permanente aux titulaires des mandats des procédures spéciales des Nations unies, et en particulier au rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression et au rapporteur spécial sur la question des défenseurs des droits de l’homme.

Enfin, l’UE a engagé le Viêt Nam à ratifier et à mettre en œuvre les autres normes internationales en matière de droits de l’homme et de droits des travailleurs et à instaurer un véritable dialogue social.  Elle a salué les efforts fournis en matière de sensibilisation aux droits LGBTI et a encouragé le Viêt Nam à accélérer ses efforts dans ce domaine afin que chacun puisse participer à la vie publique sans discrimination.

Le dialogue sur les droits de l’homme a été suivi de réunions avec les autorités belges, qui ont partagé leur expérience en matière de lutte contre la traite d’êtres humains. La septième session du dialogue renforcé sur les droits de l'homme se tiendra en 2017 à Hanoï.

La délégation de l’UE était conduite par M. David Daly, chef de la division «Asie du Sud-Est»  du Service européen pour l’action extérieure (SEAE). La délégation vietnamienne, quant à elle, était conduite par M. Vu Anh Quang, directeur général du département «Organisations internationales» du ministère vietnamien des affaires étrangères, et comprenait des représentants de divers services, agences et ministères.

Languages:
Équipes éditoriales: