European Union External Action

Federica Mogherini met l’accent sur la «sécurité durable» lors de sa visite à Dakar.

05/12/2016 - 17:31
Noticias

Federica Mogherini, haute représentante de l’UE, était au Sénégal le 6 décembre, à l’occasion du forum international sur la paix et la sécurité en Afrique. Elle a rencontré le président Macky Sall et s’est entretenue avec des responsables sénégalais d’organisations de jeunesse. Le Sénégal est un des cinq pays prioritaires du «cadre de partenariat de l’UE pour les migrations». Il bénéficie aussi de projets financés au titre du fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique.

 

Lors de son intervention au forum de Dakar, Federica Mogherini a déclaré: «Nous devons prévenir les crises, créer des anticorps. La croissance économique est un puissant antidote à l’instabilité. Le développement et la sécurité sont liés. L’UE et ses États membres allouent chaque année 20 milliards d’euros à l’Afrique.»

Et d’ajouter: «D’où l’idée d’une sécurité durable. Nous devons prévenir les crises avant qu’elles explosent. Nous devons créer des anticorps, renforcer la résilience au sein de la société africaine et canaliser les tensions vers des solutions non violentes. Ensemble, nous pouvons renforcer la capacité des États africains à gérer leur propre sécurité et celle de leurs sociétés — contre le terrorisme et la criminalité organisée — en demeurant aux côtés des citoyens africains.

Il est clair que sans sécurité, l’Afrique ne pourra jamais exploiter pleinement son potentiel. Et le potentiel de ce continent est considérable. Je pense tout d’abord à son capital humain, aux jeunes, à la moitié de la population africaine de moins de trente ans. Il s’agit d’une formidable réserve d’énergie, d’innovation, d’idées. Ce n’est pas un hasard si l’on a proposé de consacrer le prochain sommet UE-Union africaine aux jeunes, qui constituent la plus grande ressource de l’Afrique.»

La haute représentante a déclaré: «Il n'y a pas de développement sans sécurité et pas de sécurité sans développement. Ces deux phrases, que vous avez souvent entendues, guident les travaux de l’Union européenne depuis plusieurs années et incarnent l’esprit même des objectifs de développement durable adoptés à New York dans le cadre des Nations unies.»

Le même jour, la haute représentante a rencontré le président de la République du Sénégal, M. Macky Sall, afin d’examiner les relations entre l’UE et le Sénégal, et notamment les questions de politique migratoire.

La haute représentante s’est également rendue dans une agence commune UE-Espagne de gestion des frontières (Frontex) et a visité un projet sénégalais de lutte contre l’immigration clandestine.

Les responsables sénégalais d’organisations de jeunesse qu’elle a rencontrés participent au programme «Leadership politique» de la fondation Friedrich Ebert et mènent des actions politiques, syndicales ou liées à la société civile.

 

Migration partnership

https://eeas.europa.eu/sites/eeas/files/factsheet_ec_format_migration_partnership_framework_update_2.pdf

EU Emergency Trust Fund for Africa

https://eeas.europa.eu/sites/eeas/files/factsheet_ec_format_eu_emergency_trust_fund_for_africa.pdf

EU-Senegal Migration Partnership

https://eeas.europa.eu/si

https://eeas.europa.eu/sites/eeas/files/factsheet-senegal.pdf

 

 

Idiomas: