European Union External Action

Déclaration de Mme Federica Mogherini, haute représentante et vice-présidente, sur les récentes exécutions en Biélorussie

Aujourd’hui, nous avons appris qu'une nouvelle exécution, celle de M. Henadz Yakavitski, avait eu lieu en Biélorussie. Au début de la semaine, l'exécution de deux autres personnes, MM.  Ivan Kulesh et Sergei Khmelevsky, a été confirmée; elle s’ajoute à celle de M. Syarhey Iwanov en avril.
 
La recrudescence des exécutions en 2016 va à l’encontre de l’engagement, pris par les autorités biélorusses dans le cadre des Nations unies, d’envisager la mise en place d’un moratoire sur l'application de la peine de mort.


L'Union européenne est opposée à la peine capitale, qui n'a aucun effet dissuasif et représente une négation inacceptable de la dignité et de l'intégrité humaines.

L'adoption par la Biélorussie de mesures pour respecter les libertés fondamentales universelles, l'État de droit et les droits de l'homme, notamment en ce qui concerne la peine de mort, demeurera essentielle pour la définition de la future politique de l'UE à l'égard de ce pays.

Languages: