Liban: discours du haut représentant/vice-président Josep Borrell à la conférence internationale de soutien à la population du Liban

Bruxelles, 04/08/2021 - 18:56, UNIQUE ID: 210804_14
HR/VP speeches

Discours tel qu’il a été prononcé

Monsieur le Président, Madame la Secrétaire générale adjointe des Nations unies, nous voici rassemblés, un an jour pour jour après la catastrophe qui a brisé tant de vies et anéanti tant d’espoirs.

Mes pensées vont d’abord à ceux qui ont vu leurs vies bouleversées par cet événement tragique, et qui attendent toujours, comme nous, les résultats de l’enquête.

Des pires catastrophes peut parfois ressortir le meilleur. Hélas, au lieu de se relever après l’explosion, le Liban s’est engouffré davantage dans une crise sans précédent.

Le Liban se situe au sein d’un espace géographique stratégique. Le modèle d’intégration des diversités religieuses, culturelles et ethniques dans un Liban démocratique et stable serait un exemple rayonnant dans une région malheureusement agitée par des graves crises. Un échec, par contre, aurait des répercussions dans la région et au-delà.

Les dirigeants libanais ont donc une obligation non seulement envers leur peuple, mais aussi envers la communauté internationale.

Lors de ma visite en juin, je leur ai fait part de notre inquiétude croissante et du fait que nous attendons, au vue d’une crise de cette ampleur, qu’ils agissent en conséquence.

J’ai rappelé notre volonté d’aider le Liban et la population libanaise.

L’Union européenne s’est montrée généreuse. Pour faire face aux conséquences de la catastrophe, nous avons apporté une assistance de 170 millions d’euros.

Nous avons mobilisé 83 millions d’aide humanitaire en 2020.

Nous avons aussi mis en place, avec les Nations unies et la Banque mondiale, un cadre de soutien aux réformes et aux investissements, auquel nous avons contribué financièrement (10 million d’euros).

Pour aider le Liban face au COVID-19, nous avons réorienté et augmenté nos programmes à hauteur de 265 millions d’euros. Nous sommes aussi un des principaux donateurs du mécanisme COVAX, par lequel le Liban a pu bénéficier de vaccins. Et nous prévoyons 8 millions d’euros pour des vaccins supplémentaires. 

Mesdames, Messieurs,

En 2021, l’UE entend continuer son aide bilatérale au peuple Libanais, axé sur l'amélioration des conditions de vie et la résilience des populations les plus vulnérables, y compris les nombreux réfugiés.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer une contribution nouvelle d’aide humanitaire de 5.5 millions d’euros, portant le montant total pour 2021 à ce jour à 55.5 millions d’euros.

Nous voulons aussi reprendre la coopération avec un nouveau gouvernement. Un gouvernement qui soit à la hauteur des enjeux, déterminé à faire face à la crise et désireux de mettre rapidement en œuvre les réformes dont le pays a besoin. Un gouvernement qui conduira le pays à des élections en 2022, que nous sommes prêts à soutenir.

Une fois un accord avec le FMI en place, et certaines conditions remplies, l’Union européenne pourrait octroyer une assistance macro-financière.

La population libanaise n’a que trop souffert; elle ne peut plus attendre. L’Union européenne a été à la hauteur de ses engagements; nous voulons que les autorités libanaises le soient également. C’est le meilleur hommage que nous puissions, collectivement, rendre aux victimes de la catastrophe du 4 août 2020.

Comme nous, elle attend la reconstruction d’un pays démocratique, transparent, inclusif et prospère, offrant une large place à la société civile.  

Je vous remercie pour votre attention.