Bosnie Herzégovine: déclaration du haut représentant Josep Borrell et du commissaire Olivér Várhelyi à l'occasion de l'anniversaire du génocide de Srebrenica

Brussels, 10/07/2021 - 13:03, UNIQUE ID: 210710_6
Joint Statements

Alors que nous commémorons son 26e anniversaire, il nous appartient à tous de ne jamais oublier le génocide de Srebrenica. Ce dimanche, dix‑neuf autres victimes seront inhumées. Nous honorons leur mémoire, ainsi que celle de toutes les victimes et de ceux qui sont toujours portés disparus. Nous partageons la douleur de leurs familles et de ceux qui ont survécu, dont la vie a été à jamais bouleversée.

L'Europe n'a pas non plus oublié la responsabilité qui est la sienne de n'avoir pu empêcher le génocide de Srebrenica, l'un des crimes les plus graves de l'histoire européenne moderne.

Srebrenica nous rappelle à tous douloureusement la nécessité de défendre fermement et résolument la paix, la dignité humaine et toutes les valeurs qui fondent notre Union. Rendre justice et bâtir une société meilleure sont les meilleurs moyens de commémorer ceux qui ont été assassinés de manière systématique et délibérée. Il s'agit là d'une étape nécessaire pour œuvrer à un avenir commun meilleur pour tous les Européens.

Il ne saurait y avoir d'impunité. Un génocide est un génocide, que ce soit à Srebrenica ou ailleurs. Les juridictions internationales, les tribunaux de Bosnie‑Herzégovine et ceux des pays voisins doivent continuer de rendre justice à toutes les victimes de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité ou de génocides, ainsi qu'aux membres de leur famille. La paix ne peut reposer que sur la justice.

Les dirigeants politiques des Balkans occidentaux doivent montrer l'exemple pour ce qui est de reconnaître ce qui s'est passé, d'honorer les victimes et d'encourager véritablement la réconciliation en s'attaquant aux racines de la haine qui a conduit au génocide. Il n'y a pas de place en Europe pour la négation des génocides, le révisionnisme ou la glorification des criminels de guerre, qui sont contraires aux valeurs européennes les plus fondamentales. Les tentatives de réécrire l'histoire sont inacceptables.

Depuis son origine, l'Union européenne est un projet visant à surmonter les tragédies du passé. L'avenir de la Bosnie‑Herzégovine réside dans ce projet commun. Nous restons fermement déterminés à aider la Bosnie‑Herzégovine à mettre en place une société ancrée dans le pluralisme, la justice et la dignité humaine et à construire ensemble un avenir où les conflits et les atrocités ne sont plus concevables.

Languages: