Faire face à la menace de l’utilisation d’armes chimiques: déclaration de l’Union européenne à l’occasion de la 25e conférence des États parties

The Hague, 20/04/2021 - 20:39, UNIQUE ID: 210420_45
Statements on behalf of the EU

Déclaration de Son Excellence l’Ambassadrice Marjolijn van Deelen, envoyée spéciale pour le désarmement et la non-prolifération.

Monsieur le Président,

J'ai demandé à prendre la parole au nom de l'Union européenne.

L’Union européenne réaffirme qu'elle est vivement préoccupée par l’absence de réaction de la Fédération de Russie aux appels internationaux en vue d’enquêter de manière approfondie et transparente sur la tentative d’assassinat de M. Alexei Navalny, empoisonné en Russie par un agent chimique neurotoxique du groupe «Novitchok» en août 2020. L’empoisonnement a été confirmé, sans l’ombre d’un doute, par des laboratoires spécialisés d’Allemagne, de France et de Suède, ainsi que par l’OIAC.

L’Union européenne a en outre été déconcertée par le retrait, le 16 décembre 2020, par la Russie, de sa demande de visite d’assistance technique alors que le secrétariat technique de l’OIAC était disposé à déployer ses experts pour contribuer à apporter des éclaircissements.

L’Union européenne insiste à nouveau auprès de la Fédération de Russie afin qu’elle révèle et explique de manière crédible les circonstances dans lesquelles s’est produite la tentative d’assassinat, et ce en toute transparence et sans plus attendre, conformément aux obligations définies à l’article VII de la Convention sur les armes chimiques, qui demande instamment à l’ensemble des États parties de ne pas autoriser en quelque lieu placé sous leur contrôle toute activité interdite par la Convention.

L’impunité en cas d’utilisation d'armes chimiques ne doit pas être tolérée et ne le sera pas. Les responsables de la tentative d’assassinat sur la personne de M. Navalny doivent être traduits en justice. Le 14 octobre 2020, en vertu de son régime de sanctions mis en place pour lutter contre les armes chimiques, l’Union européenne a institué des mesures restrictives à l'encontre de six ressortissants russes et d’une entité russe coupables d’avoir incité et soutenu l’empoisonnement d’Alexei Navalny avec l’agent neurotoxique «Novitchok».

Je vous prie de bien vouloir considérer la présente déclaration comme un document officiel et de la poster sur le serveur externe de l’OIAC et sur son site web public.

Tags: