Afghanistan: Déclaration de la porte parole sur l'assassinat de trois professionnelles des médias à Jalalabad

Brussels, 03/03/2021 - 18:17, UNIQUE ID: 210303_37
Statements by the Spokesperson

L'assassinat atroce et prémédité, hier à Jalalabad, de trois professionnelles des médias, Mursal Wahedi, Shahnaz Raofi et Sadya Sadat, prive trois jeunes personnes de leur avenir et les enlève à l'amour de leurs familles, de leurs amis et de leurs collègues. Ces attentats, qui viennent s'ajouter à l'assassinat de Malalai Maiwand en décembre, illustrent une fois encore la vulnérabilité des professions médiatiques et les dangers auxquels elles sont exposées, en particulier lorsqu'elles sont exercées par des femmes. Ils prolongent également une vague inquiétante d'attaques et d'assassinats systématiques et ciblés qui ont coûté la vie à 1200 journalistes, défenseurs des droits de l'homme, représentants de la société civile et fonctionnaires parmi les civils en 2020, soit 45 % de plus qu'en 2019. Les Talibans demeurent responsables, soit directement soit par leur opposition à un cessez‑le‑feu, du plus grand nombre de victimes civiles et d'assassinats ciblés. Il faut cesser de prendre pour cible les journalistes. Il faut cesser de prendre pour cible les femmes. Il faut faire cesser la violence en Afghanistan.

L'Union européenne appelle de ses vœux des enquêtes transparentes et approfondies concernant l'ensemble de ces attentats et de ces assassinats. Nous nous associons au deuil des personnes touchées et réaffirmons la détermination de l'Union européenne à soutenir les médias et la liberté d'expression en Afghanistan.

Languages: