European Union External Action

Le pacte vert pour l’Europe - Une perspective mondiale

12/12/2019 - 09:00
From the blog

Je me réjouis de l’étape importante que nous avons franchie hier dans la lutte menée par l'UE contre le changement climatique avec l'adoption de la communication de la Commission européenne sur le pacte vert pour l’Europe.

eu green deal, climate change

Je me réjouis de l’étape importante que nous avons franchie hier dans la lutte menée par l’UE contre le changement climatique avec l'adoption de la communication de la Commission européenne sur le pacte vert pour l’Europe. Ce pacte prévoit de rendre l’Europe neutre en carbone d’ici à 2050, ce qui ferait d'elle le premier continent climatiquement neutre au monde. Cet objectif ambitieux montre que l’UE reste le principal acteur mondial dans le domaine de l’action pour le climat.

Le changement climatique est l’un des plus grands défis géopolitiques auxquels nous sommes confrontés. Il soulève des problèmes de redistribution, au sein de l’UE et au-delà, et favorise l’instabilité et les pressions migratoires. Le changement climatique pose également des problèmes de justice sociale au niveau mondial, suscite des tensions, risque de provoquer des conflits et représente une menace pour les droits de l’homme. La lutte contre ces menaces multiformes doit être au cœur de notre politique étrangère.

J’ai assisté la semaine dernière à l’ouverture de la COP 25 à Madrid, qui était mon premier déplacement en tant que haut représentant de l’UE. J'ai déclaré lors du sommet qu'avec le pacte vert, l’UE assumait ses responsabilités en proposant une série de mesures de lutte contre le changement climatique de nature à apporter des changements. L’ambition de ce pacte est sans précédent.

Une action collective est toutefois nécessaire pour produire des effets au niveau mondial. L’UE n'est responsable que de 9 % des émissions mondiales, un chiffre en diminution, tandis que les pays du G20 non membres de l’UE sont responsables de plus de 70 % des émissions, et les émissions de la majorité de ces pays sont en hausse. Je veux faire de l’action pour le climat une priorité essentielle de notre coopération avec les pays partenaires. Nous devons travailler avec chaque pays, des plus gros émetteurs asiatiques, qui doivent se fixer un niveau d’ambition élevé et s’y tenir, jusqu’aux gros émetteurs potentiels africains, que nous soutiendrons dans leurs efforts visant à assurer une transition économique durable. Nous devons travailler à tous les niveaux, avec des partenaires multilatéraux tels que les Nations unies, et avec les communautés locales et la société civile.

Au cours de mon mandat, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour renforcer notre impact et mettre en place une véritable coopération mondiale en matière d’action pour le climat. Le renforcement de la diplomatie climatique passe par le travail en partenariat. La tâche n’est pas facile, pour quel que pays que ce soit, mais l'UE a beaucoup d’expérience à partager, de l’échange de quotas d’émission à l’aide apportée aux régions afin qu'elles s'adaptent à l'abandon du charbon. En outre, en tant que premier donateur mondial en ce qui concerne le financement de la lutte contre le changement climatique, l’UE a les moyens d'apporter de l’aide et fournit ainsi, avec ses États membres, plus de 40 % des financements publics en matière de lutte contre le changement climatique.

Par conséquent, alors que nous entrons dans cette nouvelle phase de la «diplomatie du pacte vert», les délégations de l’UE intensifieront le dialogue avec leur pays d’accueil pour défendre la vision de l’UE sur la transition vers un avenir durable. Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition, de la politique commerciale et de l’assistance technique au renforcement des capacités et à la coopération au développement, en passant par nos outils de gestion de crise si nécessaire. Tel est l’esprit de notre Commission géopolitique. Si notre pacte vert pour l’Europe est un succès et fait de l’UE l’exemple d’une transition juste et durable, nous aurons plus de poids pour inciter et aider le reste du monde à faire de même. Nous pourrions alors réellement faire bouger les choses pour l’avenir de notre planète.