European Union External Action

Tenue à Libreville du procès fictif sur la piraterie et la criminalité maritime

Brussels, 05/07/2021 - 14:51, UNIQUE ID: 210705_12
Press releases

Libreville, le 2 juillet 2021 – Dans le cadre du Programme d’Appui à la Stratégie de Sûreté et de Sécurité Maritimes en Afrique Centrale (PASSMAR), financé par l’Union européenne (UE) au bénéfice de la CEEAC et de ses pays membres, le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC ROSEN), a organisé un procès fictif sur la piraterie et la criminalité maritime. Ce procès intervient à la suite de l’exercice en mer inscrit dans le Programme Mondial de Lutte contre la Criminalité Maritime (GMCP), réalisé le 26 avril 2021 à Port-Gentil, avec l’appui financier de l’UE et l’ONUDC ROSEN. L’objectif de ce procès est, au regard des législations existantes relatives à la criminalité maritime notamment le code pénal gabonais par la loi N° 042/2018 du 5 juillet 2019, de simuler une audience relative à un cas de piraterie relevé lors de l’exercice réalisé à Port-Gentil, en coopération avec le navire Furor de la marine espagnole.

L’atelier visant à soutenir la collaboration et la coopération interinstitutionnelles, régionales et internationales dans la lutte contre la criminalité maritime, se déroule du 29 juin au 01 juillet 2021 à Libreville, et sera clôturé le 2 juillet au Palais de Justice, en présence des représentants du Ministère des Affaires Étrangères, du Ministère de la Justice,  de la Commission de la CEEAC, de la Délégation de l'Union européenne au Gabon, de l’Ambassade d’Espagne au Gabon, et du Système des Nations Unies.

L'objectif de ce procès fictif est également de renforcer les capacités des participants incluant des juges, procureurs, officiers de police judiciaire, gendarmes de la brigade nautique, marins, agents des Affaires Maritimes, les personnels de la Direction Générale de l’Immigration, de la Direction Générale du Droit de la Mer, et toute autre autorité nationale dans le domaine de lutte contre la criminalité maritime y compris la piraterie. Il s’est agi de les familiariser avec les dispositions du Code Pénal relatif à la piraterie et la mise en pratique des connaissances théoriques acquises lors des précédents ateliers sur le droit de la mer et la lutte contre la criminalité maritime.

Conformément à la mise en œuvre du Protocole de Kinshasa de 2009, en vue du renforcement des cadres juridiques régionaux et la coopération juridique, l’organisation de cet atelier a été possible grâce au soutien financier de l'Union européenne à travers le PASSMAR au bénéfice de la CEEAC et de ses pays membres, en collaboration avec la Marine espagnole ayant mis à disposition un navire de sa flotte, avec le soutien administratif du Ministère des Affaires Etrangères.

L’ONUDC, à travers ses différents programmes tels que le GMCP, assiste les États de l’Afrique de l’Ouest et du Centre à renforcer, augmenter et joindre leurs capacités et compétences en matière de lutte contre la criminalité maritime, la traite des personnes et le trafic illicite des migrants par terre, mer et air, ainsi que la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies contre la Criminalité Organisée Transnationale et ses Protocoles additionnels.

Pour des informations additionnelles veuillez contacter :

Monsieur Aliou Sall (aliou.sall@un.org), Coordinateur du Projet PASSMAR ONUDC et

Lizandra Muxito (Mme)

Spécialiste en gestion de Programme - PASSMAR

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

Libreville, Gabon

Tel: +241 74 73 2920

E-mail : lizandra.muxito@un.org

 

 

 

  Nicola FRANCESCHETTI

  Chargé de Programme

  Délégation de l’Union européenne au Gabon

  Email: nicola.franceschetti@eeas.europa.eu

 

 Aminata TOURE MATA

 Chargée de Communication

 Délégation de l’Union européenne au Gabon

 Email: Aminata.Toure-Mata@europa.eu

 

Bagian Editorial:

Pembuat