European Union External Action

La haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini se rend en République de Moldavie

Chisinau, 03/10/2019 - 20:23, UNIQUE ID: 191003_19
Press releases

La haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini se rend en République de Moldavie

Chisinau, le 3 octobre 2019

 

La haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Mme Federica Mogherini, s’est rendue ce jour à Chisinau (République de Moldavie). Elle a rencontré le président, M. Igor Dodon, la première ministre, Mme Maia Sandu, le ministre des affaires étrangères et de l'intégration européenne, M. Nicu Popescu, ainsi que d’autres ministres du gouvernement de Mme Sandu.

Cette visite a été l’occasion de faire le point sur la mise en œuvre de l’accord d’association UE-Moldavie et d’évoquer le plan de réforme ambitieux annoncé par le gouvernement moldave. Elle a eu lieu à peine trois jours après la cinquième réunion annuelle du Conseil d'association UE-Moldavie, qui s’est tenue le 30 septembre à Bruxelles.

La haute représentante a insisté, tant à Chisinau qu'à Bruxelles, sur l'appui apporté par l’UE au processus de réforme de la Moldavie, confirmant que l’UE était disposée à intensifier encore son aide si le pays réalise des progrès concrets et continue à tenir ses engagements en matière de réforme.  Pour le moment, l’UE a déjà repris les versements au titre de l’appui budgétaire, signé plusieurs conventions de financement et fourni une expertise de haut niveau au gouvernement; elle prévoit de débloquer la première tranche de l'assistance macrofinancière dans les prochaines semaines.

Les discussions ont principalement porté sur les réformes dans les domaines les plus cruciaux, en particulier sur la nécessité d'une réforme globale du système judiciaire et du ministère public. En ce qui concerne la réforme du secteur de l’énergie, l’UE espère que la Moldavie achèvera le processus de découplage d'ici à la fin de cette année. 

Eu égard aux prochaines élections municipales et législatives partielles qui auront lieu le 20 octobre, la haute représentante/vice-présidente a rappelé la nécessité de garantir des processus électoraux transparents, ouverts à tous et crédibles. Elle a également rappelé qu’il importait de donner suite aux recommandations formulées par la Commission de Venise du Conseil de l’Europe et par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe/le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (OSCE/BIDDH).

Au terme de ce déplacement, le président Dodon a remis l'ordre d’honneur de la République de Moldavie à la haute représentante/vice-présidente, Mme Mogherini.

Contexte

Le dialogue entre les deux parties a été renforcé depuis la formation du nouveau gouvernement moldave en juin 2019 et l’engagement renouvelé en faveur des réformes prévues par l'accord d'association UE-Moldavie, y compris la zone de libre-échange approfondi et complet.

L’Union européenne insiste sur la nécessité pour le gouvernement moldave de réaliser des réformes ambitieuses et de remédier aux carences qui existent dans le secteur de la justice, dans l’ensemble du système de gouvernance, dans la protection des libertés démocratiques et dans le fonctionnement de l’économie.

La haute représentante/vice-présidente a également présenté le futur soutien de l’UE, qui repose sur les priorités actuelles du gouvernement, défini lors du Conseil d'association du 30 septembre. En 2018, les versements au titre de l'assistance macrofinancière (AMF) et de l'appui budgétaire avaient été suspendus en raison de la détérioration des normes démocratiques et de l’état de droit en République de Moldavie et, à la fin de 2018, l’UE a décidé de réduire l'aide bilatérale au pays. Sur la base de l’évolution positive observée récemment, l’UE a repris les versements à la Moldavie au titre de l'appui budgétaire et a débloqué 14,54 millions d’euros en juillet 2019. Depuis la mi-juin, l’UE a également fourni des conseils techniques en apportant une aide à la mise en œuvre de réformes essentielles. Au mois de juillet, trois conventions de financement ont été signées avec la première ministre, Mme Sandu, pour mettre en œuvre des projets d’un montant de 40,25 millions d’euros portant sur le développement économique, le soutien à la participation des citoyens au processus décisionnel, la lutte contre la corruption, la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, et la jeunesse. L’UE est disposée à verser la première tranche de l’assistance macrofinancière en octobre 2019 et rappelle que la décision relative au déblocage des tranches restantes du programme d’AMF sera prise après une évaluation du respect des mesures politiques correspondantes prévues dans le protocole d’accord et du respect des conditions posées préalablement au niveau politique.

 

Fiche d'information sur les relations UE-Moldavie

Languages: