European Union External Action

Déclaration commune à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance, le 20 novembre

Bruxelles, 20/11/2015 - 17:57, UNIQUE ID: 151120_01
Statements by the HR/VP

Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, Neven Mimica, commissaire pour la coopération internationale et le développement, Christos Stylianides, commissaire pour l'aide humanitaire et la gestion des crises, et Vera Jourová, commissaire pour la justice, les consommateurs et l'égalité des genres, ont fait la déclaration suivante:

"Nous entrons enfin dans l'ère tant attendue de l'après-2015: les dirigeants du monde entier se sont engagés à atteindre des objectifs qui amélioreront la vie de millions d'enfants. Si nous avions atteint tous les objectifs que nous nous étions fixés précédemment, notre tâche serait aujourd'hui beaucoup plus simple. Il nous reste en fait un très long chemin à parcourir. L'après-2015 doit être différent. Notre action doit être plus décisive et plus cohérente que jamais, afin que nous tournions réellement la page dans les quinze prochaines années. Visons haut, et efforçons-nous de bâtir un monde qui n'ait pas besoin d'un programme pour l'après-2030.

L'une de nos priorités est le renforcement des systèmes de protection de l'enfance, conformément au nouveau plan d'action de l'UE en faveur des droits de l'homme et de la démocratie. Nous avons entrepris au niveau diplomatique une action de sensibilisation qui met l'accent, d'une façon globale, sur toutes les formes de violences faites aux enfants et aux femmes et qui vise en particulier à mettre fin aux mariages d'enfants, aux mariages précoces et aux mariages forcés ainsi qu'aux mutilations génitales féminines.

Alors que nous cherchons à mettre un terme à des pratiques cruelles qui existent depuis longtemps, l'actuelle crise des réfugiés et ses conséquences tragiques pour les enfants migrants, réfugiés et déplacés dans leur propre pays ajoutent une dimension d'urgence. La moitié des réfugiés dans le monde sont des enfants: ils doivent être traités d'abord et avant tout comme tels. La priorité doit aller à leur protection et au respect de leurs droits, notamment à l'éducation et à la non discrimination, y compris à l'intérieur des frontières européennes. Le renforcement de la coopération entre les systèmes de protection de l'enfance permettrait de mieux protéger les enfants qui demandent l'asile dans l'UE. En dépit de la baisse tendancielle du financement au niveau mondial, l'UE a déjà accru son engagement en faveur de l'éducation dans les situations d'urgence. Nous ne pouvons nous permettre d'avoir des générations perdues d'enfants dont le niveau d'éducation est faible ou nul.

La protection des enfants victimes de la traite ou de l'exploitation sexuelle ou non sexuelle, ainsi que le renforcement de la coopération en la matière avec les pays non membres de l'UE et les organisations internationales font partie de la stratégie de l'UE en vue de l'éradication de la traite des êtres humains pour la période 2012-2016. En outre, l'UE soutient l'objectif 5 du programme de développement durable à l'horizon 2030, consistant à parvenir à l'égalité des sexes et à autonomiser toutes les femmes et les filles. Cette semaine, de nouvelles règles de l'UE sur les droits des victimes sont entrées en vigueur. En application de ces nouvelles règles, les enfants ont droit, dans tous les systèmes de justice pénale européens, à une protection spéciale en tant que victimes vulnérables.

La promotion des droits des enfants au niveau mondial nécessite une coopération étroite avec les organisations internationales et les organes des Nations unies. L'UE a toujours appuyé une telle coopération, qu'elle continue de renforcer. Les garçons et les filles n'incarnent pas seulement l'avenir de nos sociétés: ils sont aussi le présent. Si nous les privons de leurs droits fondamentaux, nous nous privons de leur richesse. Et nous manquons à nos devoirs fondamentaux. Il ne saurait être question de paix et de sécurité mondiales en l'absence de développement équitable et durable et de respect de tous les droits de tous les enfants. Un jour ils seront adultes. La façon dont nous protégeons notre monde et nos enfants aura une influence sur la façon dont ils protégeront leur propre monde et leurs propres enfants, dans un futur qui n'est pas si lointain."

Languages:
Équipes éditoriales: