European Union External Action

Lancement du projet : « Appui au développement du rôle du Parlement dans la consolidation de la démocratie au Maroc » Allocution de Mme Claudia WIEDEY Ambassadrice de l’Union européenne au Maroc

Brussels, 13/07/2021 - 09:31, UNIQUE ID: 210713_4
Speeches of the Ambassador

Monsieur le Président de la Chambre des Représentants,

Monsieur le Président de la Chambre des Conseillers,

Monsieur le Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe,

Mesdames et Messieurs les élus,

Chers partenaires,

Mesdames et Messieurs,

 

Je suis ravie de lancer à vos côtés ce projet d’appui au développement du rôle du Parlement dans la consolidation de la Démocratie au Maroc, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Conseil de l’Europe.

Les parlementaires ont un rôle primordial en démocratie : Ils sont les traducteurs des aspirations de ceux et celles qui les ont élus. Ils doivent refléter leur diversité. Or, le thème inaugural de ce jour est l’enjeu de l’égalité dans la représentation politique. En effet, comment donc nos sociétés peuvent-elles prétendre parachever la Démocratie sans participation et représentation de la moitié de sa population?

Si le nombre de femmes parlementaires élues dans le monde entier est plus élevé que jamais il n'en reste pas moins que l'égalité reste un objectif lointain. Les femmes qui peuvent se présenter aux élections rencontrent de nombreux problèmes, vu que la société leur octroie souvent un rôle limité, et qu'elles font face à de nombreuses discriminations et stéréotypes.

À la suite des élections tenues en 2020, la proportion de femmes parlementaires dans le monde a atteint un taux record de 25,5%, soit une augmentation de 0,6 point par rapport à 2019, selon la dernière édition du rapport de l’Union interparlementaire (UIP).  Les progrès existent bel et bien mais sont encore insuffisants si l’on veut atteindre la parité. D’autre part, la représentativité féminine est très inégale suivant les pays. Au sein du Parlement européen, de 15% d’élues femmes en 1979, nous avons atteint plus de 40% lors des dernières élections. Une nette amélioration mais toujours en dessous de la parité.

Au Maroc, de nettes avancées ont été possibles à la chambre des représentants grâce au système de quotas : plus de 20% de députés sont des femmes. Ces dispositifs de discrimination positive et le suivi de cette question sont au cœur de notre dialogue sectoriel et nous nous félicitons de l'engagement du ministère de l'Intérieur sur cette question. Nous saluons également le groupe de travail pour l'égalité et la parité que la Chambre des Représentants a mis en place, ce qui, nous l'espérons, a permis de renforcer la réflexion sur la participation politique des femmes marocaines.

A la chambre des Conseillers, de 2,2 % en 2015, le pourcentage des femmes a évolué lors des dernières élections pour atteindre environ 11%. Une progression importante à relever, mais qui ne reflète pas la participation des femmes au développement économique du pays. Une évolution conséquente est possible si une volonté politique et des cadres juridiques appropriés sont mis en place pour garantir l'égalité des chances entre femmes et hommes.

Les partis politiques ont également un rôle déterminant à jouer dans ce processus car il leur revient de faciliter en leur sein l'accession des femmes à la vie interne du parti et leur permettre de représenter leurs concitoyens et concitoyennes.

La qualité du partenariat UE-Maroc, qui s’inscrit dans le partage de valeurs communes, est particulièrement dynamique dans le domaine parlementaire. Plusieurs jumelages avec la Chambre des Représentants, la Chambre des Conseillers ont soutenu les deux chambres dans l’exercice de leurs attributions, renforcées par la Constitution qui a conféré au Parlement une place essentielle dans l’architecture constitutionnelle.

Ce projet que nous lançons aujourd’hui saura, je l’espère, servir au mieux les besoins des deux chambres et permettra de mettre en place des passerelles entre le Parlement marocain avec les Parlements des pays de la région et pays membres du Conseil de l’Europe, dont notamment les parlements des Etats membres de l’UE.

Je vous remercie.

Équipes éditoriales: