Mission d’observation électorale de l’Union européenne
Mali 2018

À propos de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne Mali 2018

14/06/2018 - 11:30
About us - structure and organisation

L’Union européenne a déployé une Mission d'observation électorale (MOE UE) au Mali suite à l'invitation du Gouvernement malien afin d'observer l'élection présidentielle du 29 juillet 2018

La Mission sera présente jusqu'à la proclamation des résultats définitifs. Elle évalue le processus électoral de manière impartiale et indépendante. Il s'agit de la troisième mission d'observation électorale de l’Union européenne déployée au Mali. L’UE a déjà observé les élections présidentielles et législatives de 2013.

 

Qui sommes-nous ?

La mission sera dirigée par un(e) Chef Observateur et membre du Parlement européen. Une équipe cadre de 8 experts électoraux est arrivée à Bamako le 19 juin 2018 et comprend :

  • une chef adjointe des observateurs
  • une analyste politique
  • une analyste électorale
  • un analyste juridique
  • une analyste des droits de l'homme et du genre
  • un analyste des médias
  • une analyste des données
  • un coordinateur des observateurs
  • un responsable de l'information et des relations de presse

Au total, 20 observateurs de longue durée (OLD) seront déployés dans le pays début juillet. Quelques jours avant le scrutin, 30 observateurs de courte durée (OCD) les rejoindront.

Pour l'observation de la journée du vote, la MOE sera renforcée par des diplomates européens - de la Délégation UE et des États membres - en poste à Bamako.

Une Déclaration préliminaire portant sur les observations et leur analyse sera publiée deux jours après le scrutin lors d'une conférence de presse à Bamako.

La mission restera sur le territoire jusqu'à la phase des recours.

 

Une observation à long terme

La MOE UE Mali procèdera à une analyse complète du processus électoral fondée sur une observation à long terme et sur une méthodologie que l’UE utilise dans tous les pays où elle observe. La mission pourra analyser:

- le contexte politique;

- le cadre juridique (y compris le système électoral);

- la performance de l'administration électorale;

- le rôle des institutions publiques;

- le registre des électeurs;

- l'enregistrement des partis et des candidats;

- la campagne électorale;

- le respect des libertés fondamentales, des droits civils et politiques;

- la participation des femmes et des groupes vulnérables;

- la conduite des médias;

- le rôle de la société civile;

- le scrutin, le dépouillement et la tabulation;

- le contentieux électoral;

- l’annonce des résultats et l'environnement post-électoral.

 

Notre méthode de travail

L'évaluation de la MOE UE est réalisée à travers :

- l’observation directe des événements électoraux par les observateurs de l'UE;

- l’analyse des informations obtenues à partir de documents pertinents;

- des réunions avec un large éventail d’interlocuteurs.

La MOE UE Mali n'interfère pas dans le processus électoral, mais en fait une évaluation complète conformément aux lois maliennes et aux normes internationales et régionales en matière d'élections démocratiques.

La MOE UE est indépendante dans ses conclusions, qui sont basées sur une méthodologie commune à toutes les MOE UE. Bien qu'il y ait une coopération étroite avec les institutions de l'UE et les États membres, la MOE de l'UE opère sous un mandat séparé et distinct.

 

Quel est le but ?

L’observation des élections est un outil utilisé dans le cadre du soutien de l'UE à la démocratie, à la primauté du droit et aux droits de l'homme. Entre 2000 et 2017, l'Union européenne a déployé plus de 170 missions électorales (missions d'observation ou missions d’expertise) dans plus de 65 pays du monde.

A côté d'autres groupes d'observateurs internationaux, la MOE UE Mali essayera d’apporter une contribution positive au processus électoral, sans interférer dans la conduite des élections. Seuls les citoyens maliens peuvent déterminer la crédibilité et la légitimité du processus électoral.

Les MOE UE se concentrent sur la transparence et l’intégrité du processus électoral et ne se prononcent pas sur les résultats. 

Rubriques éditoriales: