Mission d’observation électorale de l'Union européenne
Gabon 2016

Le dialogue entre Belgrade et Pristina reprend

17/07/2020 - 20:11
From the blog

17/07/2020 - Hier, j'ai eu le plaisir de recevoir – en compagnie du nouveau représentant spécial de l'UE, Miroslav Lajčák – M. Vučić, président de la Serbie, et M. Hoti, Premier ministre du Kosovo, pour la première réunion physique depuis vingt mois du dialogue entre Belgrade et Pristina sous l'égide de l'Union.

"Le dialogue entre Belgrade et Pristina est au cœur des objectifs que l'UE souhaite réaliser dans les Balkans occidentaux."

Un moment important pour l'UE

Ce moment a été important pour moi et pour l'Union européenne. Le dialogue, placé sous l'égide de l'UE depuis 2011, est au cœur des objectifs que l'UE souhaite réaliser dans les Balkans occidentaux. Au cours de mon audition devant le Parlement européen, j'ai déclaré qu'il serait une de mes priorités absolues. Le Parlement européen a fermement appuyé cette perspective. Lors de ma première session du Conseil des affaires étrangères, j'ai ensuite proposé la nomination de Miroslav Lajčák comme représentant spécial de l'UE.

Je tiens par ailleurs à remercier le président Macron et la chancelière Merkel pour le message fort de soutien au dialogue entre Belgrade et Pristina qu'ils ont envoyé en organisant le sommet de Paris. Ils ont donné au processus la dernière impulsion nécessaire pour le relancer. Merci.

Des discussions intenses sur des sujets délicats

D'intenses discussions avec les deux partenaires nous ont occupées hier pendant l'ensemble de l'après-midi et en début de soirée. Ces discussions n'ont pas été faciles. Les sujets abordés (les personnes disparues, les personnes déplacées) sont extrêmement chargés d'émotion et constituent des éléments essentiels de la réconciliation.

Nous avons également discuté de la coopération économique qui, selon moi, concerne les relations futures entre le Kosovo et la Serbie. Tous deux appartiennent à la même région et ont la même destination: l'Europe.

À l'avenir, leurs citoyens, leurs capitaux et leurs biens devraient circuler librement. Ils devraient également œuvrer de concert au développement de leur économie et de leurs infrastructures. Cela sera dans l'intérêt mutuel des deux parties, et l'UE a déployé beaucoup d'efforts pour mettre en place le cadre nécessaire à une telle coopération.

Notre travail avec le président Vučić et le Premier ministre Hoti ne fait que commencer.

 

Nous avons beaucoup à accomplir ensemble pour le bien de la Serbie, du Kosovo et de l'Union européenne.

Le fait que les parties ont présenté hier leurs positions de manière honnête et constructive, en dépit de leurs désaccords, m'inspire le respect. J'ai été impressionné de constater qu'elles étaient prêtes et désireuses de poursuivre les travaux. Nous leur avons demandé d'envoyer leur équipe dès la semaine prochaine, afin de ne pas perdre de temps.

Nous rencontrerons ensuite le président Vučić et le Premier ministre Hoti en septembre. Je me réjouis de travailler avec eux et je suis très heureux que nous puissions compter sur la longue expérience diplomatique de Miroslav Lajčák, représentant spécial de l'UE, pour cette tâche compliquée. Nous avons beaucoup à accomplir ensemble pour le bien de la Serbie, du Kosovo et de l'Union européenne.

 


 

Rubriques éditoriales: