• Current language: fr

Mission d’observation électorale de l'Union européenne
Gabon 2016

La Mission d’observation électorale de l’UE présente son rapport final sur l’élection présidentielle au Gabon ainsi que des recommandations pour des scrutins futurs

Mariya Gabriel présente le rapport final
Mariya Gabriel présente le rapport final lors d'une conférence de presse, Libreville, 12 décembre 2016.
LIBREVILLE, 12 décembre 2016 – L’Observatrice-en-chef, Mariya Gabriel, a présenté le rapport final de la Mission d'observation électorale (MOE) de l’Union européenne au Gabon lors d'une conférence de presse aujourd'hui à Libreville.

« Ce rapport final exhaustif présente de façon détaillée l'ensemble de nos observations et conclusions sur le déroulement du processus électoral, que nous avons en partie exprimé auparavant » a dit Mme Gabriel. « Notre observation, a mis en exergue des défaillances importantes du processus électoral. Il appartient aux Gabonais de trouver des solutions dans me cadre d’un dialogue afin d'y remédier, y compris en vue des prochaines élections législatives.  Dans une démarche constructive, notre rapport final soumet des recommandations, pour renforcer le processus de démocratisation du Gabon. Et c’est notamment pour encourager la mise en œuvre de ces recommandations, pour les présenter directement aux autorités nationales et aux autres parties prenantes du processus, que je suis aujourd’hui au Gabon. »

Les recommandations prioritaires incluent le renforcement de l'indépendance de la justice et de la CENAP ; une plus grande transparence de l'administration électorale, notamment lors de la consolidation des résultats ; la formalisation des règles de la Cour constitutionnelle régissant les éventuels recomptes permettant la confrontation des procès-verbaux utilisés par la CENAP avec ceux recueillis par les parties ; le renforcement de  l'accès des observateurs nationaux et internationaux aux étapes clés du processus afin d'en assurer la transparence.

La MOE encourage les autorités à respecter les normes internationales relatives à la liberté d’expression, notamment en termes d’accès au réseau internet, et à réviser la Loi sur les réunions publiques de 1960 afin de garantir la liberté d’assemblée. Elle a également recommandé la conduite d’une enquête indépendante sur les violences qui ont fait suite au scrutin du 27 août dernier.

« Les recommandations de la MOE sont une manifestation concrète de la volonté de l’Union européenne de travailler avec toutes les parties prenantes afin d'améliorer le cadre électoral et de rétablir la confiance dans des élections crédibles, transparentes et équitables » a ajouté Mme Gabriel. Pendant sa visite Mme Gabriel rencontrera plusieurs représentants des institutions gabonaises ainsi que des représentants de l’opposition et de la société civile.

La MOE a été déployée au Gabon du 12 juillet au 30 septembre 2016. Le jour du scrutin 73 observateurs de l’Union européenne ont visité 260 bureaux de vote, soit 10 pour cent du total, répartis sur les neuf provinces du pays. La publication du rapport final conclut le travail de la MOE. L’ensemble de ses rapports et communiqués est disponible sur le site web de la MOE : www.moegabon2016.eu

Équipes éditoriales: