Vanuatu and the EU

Biélorussie: déclaration du porte‑parole sur l’intensification de la répression des journalistes

Brussels, 19/02/2021 - 16:35, UNIQUE ID: 210219_8
Statements by the Spokesperson

L’UE condamne avec véhémence la répression menée par les autorités biélorusses depuis l’élection falsifiée d’août 2020. Le harcèlement inacceptable dont sont victimes des défenseurs des droits de l’homme, des travailleurs des médias, des représentants des syndicats et des avocats de la défense s’est intensifié ces derniers jours. Hier, deux journalistes de BelSat, Daria Chultsova et Katsiaryna Andreyeva, ont été condamnées à deux ans de prison pour des accusations sans fondement. D’autres travailleurs des médias connaissent un sort similaire. De tels verdicts ont pour but d’intimider et de faire taire les journalistes et les travailleurs des médias, qui ne font pourtant que leur travail, et visent aussi à empêcher les informations factuelles de parvenir aux Biélorusses et au reste du monde.

L’Union européenne rappelle aussi que les diplomates doivent être autorisés à travailler sans faire l’objet d’intimidations, de traitements dérogatoires ou d’une désinformation de la part des médias d'État, ce qui a été le cas ces derniers jours.

L’Union exhorte les autorités biélorusses à mettre un terme à leurs violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales, dont celle de la presse, ainsi qu’à leurs atteintes à l’état de droit. Au lieu de recourir toujours plus à la violence, les autorités biélorusses devraient respecter les aspirations de leurs citoyens et engager un dialogue national sans exclusive.