Vanuatu and the EU

Des mers sûres et sécurisées

30/09/2021 - 07:28
News stories

Le rôle important joué par les gens de mer ainsi que leur professionnalisme et les sacrifices qu'ils consentent au service de la flotte marchande mondiale ont été mis en lumière pendant la pandémie de COVID-19. Les transports maritimes ont continué à assurer plus de 80 % du commerce mondial, notamment des fournitures médicales vitales, des denrées alimentaires et d'autres produits de base essentiels à la riposte face à la COVID-19 et à la reprise après la pandémie. Pourtant, plusieurs milliers de gens de mer sont confrontés à une crise humanitaire car ils sont bloqués en mer, dans l'impossibilité de débarquer des navires sur lesquels ils travaillent, leurs contrats étant prolongés de nombreux mois.

Irini, Seafarers, Maritime Security, World Maritime Day

 

La Journée mondiale de la mer 2021, qui a pour thème "Gens de mer : au cœur des transports maritimes de demain", vise à donner l'occasion de mettre en avant les gens de mer, qui sont au cœur du transport maritime, tout en se penchant sur des sujets spécifiques liés au rôle des gens de mer dans les domaines de la sécurité, de la sûreté maritime et de la protection de l’environnement, au bien-être des gens de mer et à l’avenir de la profession dans un contexte de numérisation et d’automatisation accrues.

 

Pourquoi la protection des océans est-elle importante?

Les océans sont essentiels pour assurer, aujourd'hui et demain, le développement économique et la prospérité de toutes les nations. Selon l’OCDE, le volume des échanges commerciaux par voie maritime devrait tripler d’ici 2050. C'est pourquoi des lignes de communication maritimes ouvertes, sécurisées et sûres, associées à un ordre des océans fondé sur des règles, jouent un rôle décisif pour la sécurité et la prospérité au niveau mondial. Par conséquent, la sécurité et la bonne gouvernance dans le domaine maritime sont dans l’intérêt de tous.

Or, les océans sont également essentiels pour l’humanité, en tant que régulateurs du climat et source d’aliments nutritifs et sains. Ils abritent une biodiversité riche, fragile et encore largement inexplorée. Ils produisent la moitié de l'oxygène présent dans l'atmosphère terrestre et absorbent 25 % des émissions de CO2. Néanmoins, les activités humaines exercent une forte pression sur les océans.

Cela fait longtemps que l'UE s'intéresse aux océans dans le monde et joue un rôle de premier plan dans ce domaine. En 2016, la Commission européenne et le haut représentant de l'UE ont publié une communication conjointe intitulée "Gouvernance internationale des océans: un programme pour l'avenir de nos océans". Cette initiative fait partie intégrante de la réponse de l'UE au programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies, en particulier l’objectif de développement durable 14 "Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines" (ODD 14), et elle apporte une contribution au pacte vert pour l’Europe.

Depuis 2016, la plupart des 50 actions figurant dans le programme ont été menées à bien. Une coopération internationale a été mise en place sur tous les continents et dans tous les secteurs du programme de l'UE pour la gouvernance des océans. Malgré les progrès accomplis dans le cadre des efforts déployés par l'UE et la communauté internationale pour améliorer la gouvernance des océans, il est nécessaire de poursuivre l'action entreprise. Celle-ci devrait s'appuyer sur un multilatéralisme fondé sur des règles, une coopération internationale, un dialogue et des partenariats solides afin d d'assurer la durabilité des océans.

Dans la perspective de la prochaine conférence des Nations unies sur les océans, qui se tiendra en 2022, l'UE prévoit de revoir son programme pour les océans et de renforcer encore son rôle dans la gouvernance internationale des océans.

 

La sûreté maritime de l'UE

Nous sommes tous tributaires de mers et d'océans sûrs, sécurisés et propres. Grâce aux politiques menées en matière de sûreté maritime, nous pouvons assurer l’état de droit dans des zones situées au-delà de la juridiction nationale et protéger les intérêts maritimes stratégiques de l'UE. Il s'agit notamment de protéger nos frontières extérieures, les ressources naturelles communes et les infrastructures maritimes telles que les ports, les plateformes en mer et les équipements scientifiques. Le changement climatique et notre capacité à faire face à ses effets sur l’environnement marin et côtier constituent aussi une priorité importante en matière de sûreté maritime.

L'UE est un acteur international et économique de premier plan, qui a des intérêts maritimes importants. Les trois quarts du commerce extérieur de l'UE s'effectuent par voie maritime et les régions côtières produisent quarante-trois pour cent du PIB de l'UE. La sûreté maritime, associée à la sécurité et à la durabilité du domaine maritime, fait partie intégrante du programme d'action de l'UE en faveur des océans.

En matière de sûreté maritime, l'UE a élaboré un cadre stratégique global comprenant une stratégie spécifique. Son objectif général est d'intensifier la collaboration entre l'ensemble des parties prenantes de tous les secteurs, civils et militaires, à l'intérieur et à l'extérieur des frontières de l'UE, afin de lutter contre les multiples menaces qui pèsent sur la sûreté des océans et de relever les nombreux défis en la matière, ainsi que de renforcer la gouvernance en mer fondée sur des règles.

Dans les conclusions du Conseil sur la sûreté maritime du 22 juin 2021, l'UE a réaffirmé son intention de renforcer son rôle en tant que garant de la sûreté maritime à l'échelle mondiale. L'UE considère la coopération internationale comme un outil fondamental pour accroître la sûreté et la sécurité maritimes au niveau mondial, et elle continuera à collaborer et à élargir sa coopération avec tous les partenaires internationaux intéressés dans ce domaine.

La sûreté maritime pour l'Europe et l'Asie

Une part considérable du commerce mondial, et des échanges commerciaux entre l'UE et l'Asie en particulier, a lieu par voie maritime. C'est la raison pour laquelle, au fil des ans, la coopération maritime est devenue une priorité de la coopération dans le domaine de la sûreté. À l'occasion de la Journée mondiale de la mer, la délégation de l'Union européenne auprès de l'ASEAN partage quelques faits et chiffres sur la sûreté maritime pour l’Europe et l’Asie et publie un entretien avec M. Martin Cauchi-Inglott, chef d'équipe du projet CRIMARIO II (Routes maritimes critiques dans l'océan Indien II) soutenu par l'UE. Pour en savoir plus, écoutez des experts de l'UE et de l'Asie dans le domaine de la sûreté nous expliquer pourquoi nos océans ont besoin d’être protégés.

 

Les gens de mer au cœur des transports maritimes de demain

Le thème de cette année est également lié aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, en particulier l'ODD 4 sur l’éducation et la formation; l'ODD 8 sur le travail décent; l'ODD 9 sur l'innovation et l'industrie, pour ce qui est de la promotion d’un secteur maritime résilient; et l'ODD 5 sur l’égalité entre les sexes, en ce qui concerne notamment les efforts déployés afin de promouvoir les métiers de la mer comme un choix de carrière pour tous, y compris les femmes.

Comme nous l'avons fait lors de la Journée internationale des femmes, nous profitons également de l'occasion offerte par la Journée mondiale de la mer pour saluer les femmes du SEAE qui travaillent dans le domaine de la sûreté maritime!

Rubriques éditoriales:

Auteur