Turks and Caicos Islands

EDUKAYITI, un nouveau projet du MENFP en appui au secteur de l’éducation dans le Sud-est présenté à la communauté éducative

Port-au-Prince, 05/10/2020 - 15:34, UNIQUE ID: 201005_3
Local Statements

Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle

Communiqué de presse

EDUKAYITI, un nouveau projet du MENFP en appui au secteur de l’éducation dans le Sud-est présenté à la communauté éducative

Jacmel, le 2 octobre 2020

La Direction départementale d’éducation du Sud-est (DDE-SE) a présenté à la communauté éducative, ce vendredi 2 septembre 2020, le nouveau projet du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) : Edukayiti, Projet de renforcement des services éducatifs dans le Sud-est et d’amélioration de la qualité de l’enseignement pour le premier cycle du fondamental.

La cérémonie s’est déroulée à l’EFACAP de Marigot, Sud-est, en présence de plusieurs personnalités dont les ambassadeurs d’Espagne et de l’Union européenne, respectivement M. Pedro Sanz Serrano et Mme Sylvie TABESSE, du représentant spécial du titulaire du MENFP, Coordonnateur technique du cabinet du ministre, M. Jacques Yvon Pierre, du représentant du Directeur général du ministère, Nelson Pierre, du directeur départemental du Sud-est, M. Emmanuel NICAISSE, des représentants de l’ONG Foi et Joie, de la coopération espagnole et de l’Union européenne et de plusieurs notables et éducateurs de la région.

Edukayiti vise, d’une manière générale, à améliorer la qualité, l'accès et la gouvernance du secteur de l'éducation. De manière spécifique, le projet entend améliorer la qualité de l'enseignement du premier cycle de l'enseignement fondamental à travers les trois réseaux de l'EFACAP du département du Sud-Est en renforçant la gestion des écoles, la formation des enseignants, des conseillers et inspecteurs pédagogiques et des cadres administratifs du DDESE. 15 écoles se trouvant dans 7 des 10 communes sont ciblées dans le cadre du projet.

Dans cette perspective, un accent particulier est porté dans le projet sur la planification de l’éducation en développant notamment la carte scolaire et en formant des gestionnaires, des directeurs et des inspecteurs à la micro planification de l’éducation.

Edukayiti est financé par la coopération espagnole et l’Union européenne pour un montant total d’environ 5 millions de dollars us (4,2 millions d’euros). Le projet s’étale sur trois ans et devrait prendre fin en avril 2022. Il fait suite au projet PREMOSE du MENFP, encore financé par la coopération espagnole de, de 2010 à 2020.

Intervenant lors de la cérémonie, l’Ambassadeur d’Espagne en Haïti salue la particularité de ce projet qui combine les efforts de diverses institutions : L’Etat, le monde universitaire et la société civile haïtienne en vue de l’amélioration de la qualité de l’éducation. M. Sanz rappelle, en ce sens, le soutien de son pays depuis 10 ans à la mise en œuvre de projet en éducation en Haïti, en particulier dans le Sud-est. M. SANZ applaudit l’initiative EDUKAYITI qui permettra, par ailleurs, « de développer une nouvelle méthode de lecture et d'écriture en langue créole qui sera testée dans un certain nombre d'écoles du Sud-Est, afin de stimuler un meilleur apprentissage via le recours à la langue maternelle ». Le projet permettra également à mieux former et à accompagner les communautés et les familles des écoles bénéficiaires du projet, d’après l’ambassadeur espagnol.

Pour sa part, l’ambassadrice Sylvie Tabesse a déclaré que : « L’éducation est un droit humain essentiel, qui permet à chacun de recevoir une instruction et de s’épanouir dans sa vie sociale. Le lancement du projet EDUKAYTI symbolise un effort commun de l’Union européenne et de l’Espagne pour accompagner Haïti dans sa route pour améliorer l'accès, la qualité et la gouvernance de ce secteur ».

Le projet EDUKAYITI s’inscrit bien, selon elle, dans le cadre des priorités de la coopération au développement de l’Union européenne avec Haïti, qui en a fait l’un des secteurs fondamentaux de son partenariat avec le pays pour la période 2014-2020.

Pour le représentant du ministre CADET, « le MENFP considère la contribution de l’UE et de l’AECID à la conception et à la mise en œuvre de ce projet comme un appui réel et agissant au respect du droit à l’éducation en Haïti, une volonté manifeste de bonne foi allant dans le sens des objectifs et des cibles de l’ODD4 et comme un appui réel au développement durable d’Haïti ».

 

Bureau de communication/MENFP

Urednički odeljci: