Saint-Kitts and Nevis and the EU

Russie: le haut représentant/vice-président, Josep Borrell, s'entretient avec le ministre des affaires étrangères, Sergey Lavrov

Brussels, 13/10/2020 - 17:04, UNIQUE ID: 201013_12
Press releases

Le 13 octobre, le haut représentant/vice-président Josep Borrell s’est entretenu avec Sergey Lavrov, ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie. Leur discussion a porté sur la situation dans le Haut-Karabakh et en Biélorussie, ainsi que sur les derniers développements concernant l’empoisonnement de l’opposant politique russe Alexei Navalny et, plus généralement, sur les relations UE-Russie.

En ce qui concerne le Haut-Karabakh, le haut représentant/vice-président a remercié le ministre Lavrov pour son action lors des négociations ayant abouti à un accord de cessez-le-feu conclu le 10 octobre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan; il a également souligné la nécessité de respecter strictement ce cessez-le-feu, de mettre fin immédiatement à toutes les hostilités et d’apaiser les tensions, y compris rhétoriques. Les pertes de vies humaines et le tribut payé des deux côtés par la population civile sont inacceptables. Le haut représentant/vice-président a exprimé le soutien sans faille de l’Union européenne aux efforts déployés par les coprésidences du groupe de Minsk de l’OSCE et a réaffirmé que, dans ses contacts avec les ministres des affaires étrangères de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan, il avait appelé les deux parties à reprendre d’urgence des négociations constructives sans conditions préalables. L'Union européenne est prête à les soutenir.

En ce qui concerne la Biélorussie, le haut représentant a réaffirmé le soutien unanime et résolu de l’Union européenne à l’indépendance et à la souveraineté de la Biélorussie. Le haut représentant Borrel a insisté sur le droit démocratique des citoyens de Biélorussie d'élire leur président dans le cadre d'une nouvelle élection, libre et régulière, sans ingérence extérieure. L’Union européenne continue de soutenir la proposition des présidences actuelle et future de l’OSCE visant à faciliter un dialogue national sans exclusive en Biélorussie, dialogue absolument nécessaire. Le haut représentant a regretté que la Biélorussie, en tant qu’État participant à l’OSCE, n'ait pas réagi à cette proposition, et a encouragé la Russie, en tant qu’État participant à l’OSCE, à soutenir cette initiative. Le haut représentant a expliqué que le Conseil des affaires étrangères du 12 octobre avait donné son feu vert politique à la préparation d'un nouveau train de sanctions, y compris à l’encontre d’Aleksandr Loukachenko.

En ce qui concerne la tentative d’assassinat de l’opposant politique russe, M. Alexei Navalny, à l’aide d’un agent neurotoxique interdit, le haut représentant a fait part de l’accord politique intervenu lors du Conseil des affaires extérieures du 12 octobre pour commencer les travaux préparatoires visant à sanctionner les personnes liées à cette tentative d’assassinat. Le haut représentant Borrell a souligné que le gouvernement russe devait faire tout ce qui est en son pouvoir pour enquêter sur ce crime de manière approfondie et en toute transparence et coopérer pleinement avec l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

Le haut représentant/vice-président Borrell a également informé M. Lavrov de l’accord conclu entre les ministres des affaires étrangères de l’UE en vue de poursuivre l’approche actuelle en matière de relations entre l’UE et la Russie, au centre de laquelle se trouve la mise en œuvre intégrale des accords de Minsk. Il a appelé la Russie à mettre pleinement en œuvre les accords de Minsk. Comme l’a montré la conversation téléphonique, le haut représentant a réaffirmé que l’Union européenne souhaitait maintenir des canaux de communication ouverts avec la Russie et renforcer la coopération sur des questions d’intérêt mutuel. L’Union européenne continuera à défendre ses intérêts et ses valeurs, y compris le respect du droit international et des droits fondamentaux.