Saba

Rencontre des envoyés et représentants spéciaux consacrée au processus de paix en Afghanistan

Brussels, 23/10/2019 - 09:25, UNIQUE ID: 191023_3
Press releases

Les envoyés et représentants spéciaux de l’Union européenne, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Norvège, le Royaume-Uni, des Nations unies et des États‑Unis d’Amérique se sont réunis au siège de l’UE à Bruxelles le 22 octobre 2019. Dans le respect de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale de l’Afghanistan, les participants ont procédé à des échanges de vues sur l’état d’avancement du processus de paix dans ce pays et ont discuté des moyens de soutenir le peuple afghan dans sa volonté d’établissement d’une paix durable. 

À cette fin, les participants:

  1. ont pris acte que le peuple afghan aspire véritablement à la fin de la guerre et à une paix durable, un souhait largement exprimé par la population; 
  2. ont examiné la situation actuelle en Afghanistan et confirmé qu’une paix durable ne pourra être instaurée que sur la base d’un accord politique négocié;
  3. se sont engagés à collaborer avec le gouvernement de la République islamique d’Afghanistan, les Talibans et d’autres dirigeants politiques et personnalités de la société civile pour parvenir à un accord de paix global et durable mettant fin à la guerre au bénéfice de l’ensemble des Afghans et contribuant ainsi à la stabilité régionale et à la sécurité mondiale;
  4. ont exhorté toutes les parties à prendre immédiatement les mesures qui s’imposent pour réduire la violence et le nombre de victimes civiles, de manière à instaurer un climat propice à la paix;
  5. ont salué le courage des électeurs afghans, des équipes des bureaux de vote, des observateurs électoraux et des forces de sécurité, ainsi que les travaux de la commission électorale indépendante et de la commission des plaintes électorales, qui ont rendu possibles les élections présidentielles du 28 septembre, dans le respect de l’ordre constitutionnel de l’Afghanistan et en dépit des difficultés techniques et des menaces en matière de sécurité; ont exhorté les institutions électorales afghanes à veiller à ce que les votes des Afghans soient comptabilisés avec précision et à ce que les résultats soient dépouillés de manière loyale et transparente afin de garantir la crédibilité et la légitimité du processus électoral;
  6. ont salué tous les efforts déployés au niveau international pour soutenir le processus de paix afghan, notamment sur la base des progrès réalisés au cours des 18 dernières années et des avancées en matière de respect des droits fondamentaux des femmes et des minorités. À cet égard, les participants ont félicité l’Allemagne et le Qatar pour leur organisation conjointe de la conférence de paix historique réunissant les différentes parties afghanes, qui s’est tenue à Doha, au Qatar, les 7 et 8 juillet 2019, et ont salué la résolution approuvée par les participants afghans lors de cet événement; ont encouragé la mise en place d’actions de suivi visant à mettre l’accent sur la mise en œuvre de cette résolution, notamment par l’adoption de mesures favorisant le respect de l’engagement pris par les participants de mettre fin aux pertes civiles;
  7. ont souligné que les conférences de paix et tout dialogue futur entre les parties afghanes devraient s’appuyer sur les résultats obtenus lors de la conférence de paix intra-afghane de Doha, notamment grâce à la participation des représentants du gouvernement afghan, des dirigeants politiques, des Talibans ainsi que des membres de la société civile, et devraient être inclusifs et respectueux de tous les Afghans;
  8. ont invité le président Ashraf Ghani, le chef de l’exécutif Abdullah Abdullah et d’autres dirigeants afghans de premier plan à se consacrer sans délai à la préparation de la République islamique d’Afghanistan en vue des négociations formelles intra-afghanes avec les Talibans, notamment en constituant une équipe de négociation nationale n’excluant aucune des parties;
  9. ont recommandé avec insistance à toutes les parties d’observer un cessez-le‑feu pendant toute la durée des négociations intra-afghanes afin de permettre aux participants de parvenir à un accord sur une feuille de route politique pour l’avenir de l’Afghanistan;
  10. ont réaffirmé que tout accord de paix doit préserver les droits de tous les Afghans, y compris des femmes, des jeunes et des minorités, et doit répondre à la forte volonté des Afghans de poursuivre et de mettre à profit les avancées économiques, sociales, politiques et en matière de développement réalisées depuis 2001, notamment l’adhésion à l’état de droit, le respect des obligations internationales de l’Afghanistan, et l’amélioration d’une gouvernance inclusive et responsable; ont souligné que l’inclusion des parties afghanes dans les négociations et leur adhésion pleine et entière au processus est importante pour la réussite de celui-ci;
  11. ont réaffirmé que les Talibans et les autres groupes afghans doivent prendre des mesures concrètes pour faire en sorte que le territoire de l’Afghanistan ne soit pas utilisé par Al-Qaida, Daesh ou d’autres groupes terroristes internationaux pour menacer ou attaquer un autre pays, que les Talibans doivent rompre tout lien avec Al-Qaida et les autres groupes terroristes internationaux, et que ni les Talibans ni d’autres personnes ou groupes afghans ne devraient soutenir les terroristes opérant sur le territoire d’un autre pays;
  12. ont souligné l’importance de lutter contre la production et le trafic de drogues illicites et ont exhorté toutes les parties à éliminer la menace liée à la drogue en Afghanistan; 
  13. ont engagé le gouvernement afghan à lutter concrètement contre la corruption et à encourager la bonne gouvernance, ainsi qu’à mettre en œuvre la législation anticorruption;
  14. ont convenu qu’il sera nécessaire d’apporter une aide internationale soutenue aux forces de défense et de sécurité nationales afghanes et aux autres institutions gouvernementales, pour que l’Afghanistan soit à même de se défendre lui-même contre les menaces internes et externes;
  15. ont convenu qu’une aide internationale au développement prolongée sera nécessaire à la reconstruction de l’Afghanistan après la conclusion d’un accord de paix, et attendent avec intérêt la tenue d’une conférence fructueuse en 2020 devant leur permettre de discuter du soutien international en faveur de l’Afghanistan;
  16. ont encouragé l’ensemble des pays concernés à soutenir le peuple afghan et à contribuer à la conclusion d’un accord de paix durable dans l’intérêt de tous; 
  17. ont manifesté leur gratitude envers l’Union européenne pour l’organisation de ces consultations et ont convenu de fixer la date et le lieu de la prochaine réunion par la voie diplomatique.
Languages:
Équipes éditoriales: