Monaco

Afrique australe et Océan Indien : l'UE alloue 24,5 millions d'euros d'aide humanitaire - Madagascar bénéficiaire de cette aide

12/04/2021 - 11:40
News stories

L'Union européenne a annoncé le 09 avril 2021 un nouveau financement de 24,5 millions d'euros d'aide humanitaire pour la région de l'Afrique australe et de l'Océan Indien.

Le commissaire chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, a déclaré : "La région de l'Afrique australe et de l'Océan Indien est très vulnérable à divers risques naturels, notamment les cyclones, les sécheresses et les épidémies. Dans certains pays de la région, cette situation est intensifiée par un environnement politique et socio-économique difficile, tandis que la situation générale est encore aggravée par la pandémie de coronavirus. L'aide de l'UE vise à atténuer les conséquences humanitaires sur les populations les plus vulnérables et à améliorer la préparation aux catastrophes dans la région."

À Madagascar, l'UE fournira une aide pour faire face à la grave crise alimentaire et nutritionnelle dans le Grand Sud (3 millions d’euros), pour l'éducation dans la situation d'urgence (2 millions) et pour la préparation aux catastrophes (1 million).

L'aide humanitaire de l'UE dans la région vise également à apporter une réponse aux conséquences humanitaires du conflit dans le nord du Mozambique, où 7,86 millions d'euros de financement seront ciblés. L'aide de l'UE soutiendra aussi les mesures contre la crise socio-économique au Zimbabwe, pour faire face à l'insécurité alimentaire, et pour soutenir la préparation et la réponse au COVID-19. Un soutien est également envisagé pour que les enfants touchés par les crises humanitaires aient accès à l'éducation, pour un total de € 6 millions pour l'ensemble de la région. Un total de 8 millions d'euros est affecté pour permettre à la région de mieux se préparer à faire face aux catastrophes.

Contexte

La pandémie de coronavirus a exacerbé une situation déjà difficile en Afrique australe et dans l'Océan Indien. La région est confrontée à des risques naturels, notamment des sécheresses et des cyclones récurrents, auxquels s'ajoutent les défis économiques et politiques. Les catastrophes représentent une source majeure de risques pour les populations les plus vulnérables et peuvent compromettre les acquis de développement. En raison de la pandémie de coronavirus, de nombreux ménages pauvres ont des difficultés à satisfaire leurs besoins alimentaires et non alimentaires en raison des confinements et autres mesures restrictives liées au coronavirus.   

Depuis 2014, l'UE a mobilisé plus de 237 millions d'euros d'aide à la région, en accordant une attention particulière à la préparation aux catastrophes. L'UE fournit une aide sous forme de transferts monétaires d'urgence aux personnes vulnérables touchées par les catastrophes et contribue également à répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels dans les zones touchées. La situation sécuritaire s'étant détériorée dans la province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique, l'UE aide les personnes vulnérables déplacées et affectées en leur fournissant un abri, de la nourriture, une protection et un accès aux soins de santé.

Editorial Sections: