Maldives and the EU

Les questions de sécurité sont au centre des discussions au Forum régional de l’ASEAN, auquel participe la haute représentante et vice-présidente Mogherini, et en marge duquel elle tient des réunions bilatérales

Bangkok, 02/08/2019 - 14:56, UNIQUE ID: 190802_5
Press releases

Les questions de sécurité sont au centre des discussions au Forum régional de l’ASEAN, auquel participe la haute représentante et vice-présidente Mogherini, et en marge duquel elle tient des réunions bilatérales

Au Forum régional de l’ASEAN, auquel elle participe pour la cinquième fois, Federica Mogherini, la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission européenne, a évoqué plusieurs questions pressantes de politique mondiale et régionale.

Mme Mogherini a souligné la nécessité de poursuivre les efforts diplomatiques dans la péninsule coréenne afin de réaliser l’objectif d’une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible. Elle a insisté pour que toutes les parties prenantes et toutes les puissances concernées y contribuent de manière positive, et elle a rappelé la politique de «dialogue critique» de l’Union européenne.

Elle a plaidé en faveur de la transparence et a appelé à la conclusion rapide des négociations en vue de l’adoption, par la Chine et l’ASEAN, d’un code de conduite juridiquement contraignant en mer de Chine méridionale, ainsi qu’au respect du droit international, et notamment de la CNUDM.

La haute représentante Mogherini a également évoqué la crise des Rohingyas, dans laquelle l’ASEAN s’est impliquée plus fortement. Il n’en est pas moins crucial que le gouvernement du Myanmar continue de coopérer pleinement avec les mécanismes des Nations unies et de garantir l’accès au territoire à toutes les agences humanitaires. Toutes les allégations de crimes graves doivent être examinées, de même que les causes profondes du conflit.

En marge du Forum, Federica Mogherini a tenu une série de réunions bilatérales.

La haute représentante a été reçue par Prayut Chan-o-cha, le premier ministre thaïlandais, et a analysé avec lui l’évolution politique du pays. La tenue d’élections, suivie de la constitution d’un parlement pluraliste, ainsi que la formation d’un gouvernement élu, représentent des progrès significatifs dans le retour à la démocratie en Thaïlande. Federica Mogherini et Prayut Chan-o-cha ont évoqué la nécessité de consolider les progrès réalisés dans la protection du pluralisme politique et des libertés fondamentales, et ont examiné les perspectives pour la signature du nouvel accord de partenariat et de coopération, ainsi que pour la reprise, le moment venu, des négociations en vue de la conclusion d’un accord de libre-échange entre l’UE et la Thaïlande.

La haute représentante a également rencontré la ministre canadienne des affaires étrangères, Chrystia Freeland, afin de s’entretenir avec elle du partenariat étroit qui existe entre l’UE et le Canada. Elles ont également abordé la situation en Ukraine, dans le Golfe et à Hong Kong. 

Lors d’une réunion bilatérale avec Tilak Marapana, le ministre des affaires étrangères du Sri Lanka, Federica Mogherini a réaffirmé la solidarité de l’UE avec le Sri Lanka après les attaques du dimanche de Pâques (document disponible en anglais uniquement). Elle a souligné que l’UE était disposée à apporter son assistance au Sri Lanka face à ce défi, pour l’aider à prévenir et à réprimer l’extrémisme violent et pour soutenir les améliorations requises dans la coordination des efforts déployés par ce pays dans la lutte contre le terrorisme.

Languages: