Liechtenstein

Les couleurs de l'arc-en-ciel plus vives que celles de la haine

17/05/2021 - 07:30
News stories

Respecter nos différences fait partie de ce que nous sommes et de notre rapport aux autres. Nos démocraties sont fondées sur le respect de la diversité. À l'occasion de la Journée internationale contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie (IDAHOTB), l'UE réaffirme son ferme engagement à promouvoir et à protéger la pleine et égale jouissance des droits de l'homme pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexuées et queer (LGBTIQ). À cette occasion, pour marquer notre soutien, nous avons illuminé les bâtiments de l'UE aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Woman mask rainbow flag LGBTIQ+ LGBTI

 

Même si c'est difficile à comprendre, les comportements discriminatoires trouvent encore aujourd'hui une expression juridique. Les relations consenties entre personnes de même sexe sont considérées comme des infractions pénales dans 69 pays et passibles de la peine de mort dans 11 d'entre eux. L'UE n'a cessé d'exprimer sa préoccupation concernant la manière dont les citoyens sont traités sur la base de leur identité.

La pandémie de COVID-19 et la réponse qui y a été apportée ont eu un impact disproportionné sur les personnes et les groupes les plus exposés, contribuant à aggraver des inégalités préexistantes. Il s'agit notamment des personnes LGBTIQ du monde entier, qui ont souvent fait l'objet de discriminations.

La discrimination structurelle et sociale enracinée dans certaines sociétés établit de plus en plus d'obstacles à l'accès à des services de base comme les soins de santé, qui peuvent être vitaux dans notre contexte actuel. De même, les entraves imposées aux rassemblements publics contribuent à restreindre encore l'activité des défenseurs des droits de l'homme, alors que les détentions arbitraires, les agressions physiques et les traumatismes psychologiques vécus par les personnes LGBTIQ se sont aggravés. Ces actes sont inacceptables et l'UE insiste sur l'importance de mettre fin à l'impunité de leurs auteurs.

L'UE adhère au thème "Ensemble: résister, soutenir, guérir!" choisi cette année pour l'IDAHOTB

Le haut représentant de l'UE Josep Borrell a souligné la nécessité de contribuer à un monde plus inclusif: "L'UE continuera à lutter contre la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre, en insistant sur la vulnérabilité des personnes LGBTI dans le contexte de la reprise post-COVID-19 et en appelant de ses vœux des sociétés plus équitables, plus inclusives et plus durables."

L'UE continue de lutter contre la discrimination et la violence contre les personnes LGBTIQ+ par une combinaison de dialogues politiques et sur les droits de l'homme, d'activités de sensibilisation, d'aide financière et d'instruments d'action spécifiques.

Il ne faut pas hésiter à dénoncer les situations qui mettent en danger les droits humains des personnes LGBTIQ. Il y a quelques mois, l'UE a imposé des sanctions liées à de graves violations des droits de l'homme, notamment des faits de torture et de répression, visant les personnes LGBTI en Tchétchénie (Russie).

Inspirer les autres en prenant clairement position pour la défense des droits de l'homme est une responsabilité – et l'UE la prend. Pas plus tard qu'en mars dernier, le Parlement européen a déclaré l'Union européenne "zone de liberté LGBTIQ".

Toute personne, quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre, doit se sentir en sécurité

En 2019, les droits humains des personnes LGBTIQ ont été discutés dans le cadre de 25 dialogues sur les droits de l'homme avec des pays partenaires, ce qui a contribué à faire avancer le débat dans ces pays.

Ces principes sont également un des fils conducteurs de la politique d'élargissement de l'UE. La lutte contre les discriminations, notamment celles fondées sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre, est une priorité de l'UE et elle donne des résultat concrets.

En 2020, le Monténégro a adopté la loi sur le mariage entre personnes de même sexe, faisant ainsi œuvre pionnière dans la région des Balkans occidentaux. Les experts de l'UE et du Conseil de l'Europe ont concouru à l'élaboration de cette loi qui illustre l'impact concret que produit le soutien à la promotion des droits de l'homme.

Montenegro Pride LGBTIQ+ LGBT LGBTI flag

Grâce à ses experts présents auprès des institutions concernées, l'UE concentre actuellement l'aide qu'elle continue d'apporter au pays sur la détection et la réduction des discours et des crimes inspirés par la haine. Il devrait en résulter, au final, une amélioration de l'environnement social et de la situation des droits de l'homme pour les personnes LGBTIQ au Monténégro.

En outre, les organisations de la société civile et les militants des droits de l'homme réalisent un travail fondamental pour la préservation et la promotion des droits humains des personnes LGBTIQ. Au Timor oriental, Laura Afonso de Jesus est une défenseuse de première ligne des droits des personnes LGBTIQ. Directrice exécutive de CODIVA (le réseau LGBTI au Timor-Oriental), elle est une membre active du groupe national de référence de la société civile dans le cadre de l'initiative Spotlight mise en place par l'UE et les Nations unies.

Love is Love LGBTIQ Timor Leste COVIDA Laura Afonso de Jesus

Face au risque accru de violence domestique résultant des mesures liées à la pandémie de COVID‑19, des actions spécifiques sont également nécessaires pour protéger les personnes LGBTIQ. L'initiative Spotlight de l'UE et des Nations unies, en collaboration avec le groupe national de référence de la société civile, a élaboré des messages visant à reconnaître les violences que subit la communauté LGBTI. Il existe une volonté claire d'apporter des réponses inclusives aux personnes LGBTIQ qui sont confrontées à la violence de membres de leur famille et de leur communauté.

Aujourd'hui, nous rendons hommage à celles et ceux qui se sont battus et qui se battent encore pour pouvoir laisser leur personnalité s'exprimer. Notre motivation à faire en sorte que le respect des droits humains des personnes LGBTIQ ne dépende pas du pays dans lequel nous vivons, mais soit garanti à chacun dès la naissance, s'en trouve renforcée.