Greenland and the EU

L'UE et le Myanmar/la Birmanie tiennent leur première réunion au niveau des hauts fonctionnaires

Bruxelles, 16/05/2019 - 15:51, UNIQUE ID: 190516_20
Joint Press Releases

La première réunion entre l'Union européenne et le Myanmar/la Birmanie au niveau des hauts fonctionnaires a eu lieu à Bruxelles le 16 mai 2019.

Cette réunion a été l'occasion d'un dialogue portant sur de nombreuses questions, dont les développements politiques et économiques dans l'UE et au Myanmar/en Birmanie; le commerce et l'investissement; la coopération au développement; le processus de paix, en particulier le rôle joué par l'UE en vue de l'accord national de cessez-le-feu, dont elle a été l'un des six observateurs internationaux; les questions humanitaires, parmi lesquelles la situation des personnes déplacées à l'intérieur du pays dans les États Rakhine, Kachin et Shan; la mise en œuvre de la recommandation de la commission consultative sur l'État de Rakhine; l'obligation de rendre des comptes pour les violations des droits de l'homme et les crimes connexes; les droits de l'homme, dont la liberté des médias et les droits des travailleurs, ainsi que le rapatriement des personnes déplacées ayant trouvé refuge au Bangladesh et en Thaïlande.

D'importantes questions régionales et internationales ont également été examinées, comme les perspectives de coopération entre l'UE et l'ASEAN, notamment au sein du Forum régional de l'ASEAN (FRA), le dialogue Europe-Asie (ASEM), la connectivité entre l'UE et l'Asie, ainsi que la coopération conjointe UE-Myanmar/Birmanie au sein des Nations unies et de toutes les enceintes multilatérales concernées en vue des réponses à apporter aux problématiques mondiales comme la paix et la sécurité, l'environnement, le changement climatique, la biodiversité et le développement durable.

Sur la base de sa stratégie 2016 concernant le Myanmar/la Birmanie, l'UE a réaffirmé qu'elle continuait de soutenir résolument la transition démocratique, le processus de paix et de réconciliation nationale et un développement socioéconomique inclusif au Myanmar/en Birmanie. À cet égard, les deux parties ont estimé que le plan de développement durable 2018 du Myanmar/de la Birmanie constituait une bonne base pour la coopération au développement bilatérale future. Dans le même temps, l'UE et le Myanmar/la Birmanie sont convenus que ce processus devrait aller de pair avec le renforcement de l'État de droit et de la bonne gouvernance, sur la base de valeurs partagées et des normes internationales relatives aux droits de l'homme.

La réunion a par ailleurs été l'occasion de saluer l'importante contribution de l'UE à l'emploi résultant de l'augmentation sensible des exportations du Myanmar/de la Birmanie vers l'UE (+ 47 % en 2018) et des investissements substantiels de l'UE dans le pays. Le Myanmar/la Birmanie s'est félicité de l'importante aide au développement que lui apporte l'UE (638 millions d'euros pour la période 2014-2020) et en particulier du soutien de l'UE aux réformes en matière d'éducation, d'agriculture, de développement rural et de gouvernance.

Il a été considéré que les réunions UE-Myanmar/Birmanie au niveau des hauts fonctionnaires constituent un cadre très utile pour faire le point sur les relations bilatérales et continuer à les faire progresser, ainsi que pour approfondir la coopération sur les questions régionales et internationales, et qu'elles se tiendraient à intervalles réguliers, en plus du dialogue sur les droits de l'homme qui a lieu annuellement et de la mission d'observation renforcée que mène l'UE en ce qui concerne l'initiative "Tout sauf les armes" (TSA).

La réunion UE-Myanmar/Birmanie au niveau des hauts fonctionnaires a été coprésidée par le directeur exécutif pour l'Asie et le Pacifique au Service européen pour l'action extérieure, M. Gunnar Wiegand, et par le secrétaire permanent du ministère des affaires étrangères du Myanmar/de la Birmanie, M. Myint Thu.