European Union External Action

EEAS content

Les élections qui ont eu lieu le 30 juillet au Zimbabwe ainsi que la campagne électorale qui a précédé se sont déroulées globalement dans un climat pacifique et la population zimbabwéenne s’est engagée de façon remarquable dans ce processus démocratique, fondamental pour l’avenir du pays. Toutefois, à la suite des fusillades et des violences qui ont, ce jour dernier, déjà coûté la vie à plusieurs personnes, nous lançons un appel au calme et à la retenue à toutes les parties et demandons que les manifestations aient lieu dans le respect de la loi. La violence est totalement inacceptable et nous exprimons notre sympathie aux victimes et à leur famille.

D’après les premières conclusions de la mission d'observation électorale de l’UE, emmenée par M. Elmar Brok, membre du Parlement européen, les élections ont été pluralistes et les libertés politiques ont, dans l’ensemble, été respectées au cours de la campagne. Des manquements ont toutefois été constatés, notamment l’absence de conditions véritablement équitables pour tous les candidats. Si l'organisation du scrutin a été satisfaisante, il est maintenant important que les résultats définitifs soient communiqués de façon totalement transparente et responsable, y compris pour chaque bureau de vote.

La mission d’observation électorale restera sur place jusqu'à la fin du processus électoral avant de publier son rapport final, qui comprendra notamment des recommandations sur la consolidation du cadre électoral au Zimbabwe.

L’Union européenne attend de toutes les parties qu’elles permettent au processus électoral de suivre son cours et d’être mené à bien dans la plus totale transparence et dans le respect du cadre électoral actuel. Toutes les réclamations doivent être traitées rapidement et efficacement par les voies juridiques existant déjà.

L’UE poursuivra sa coordination avec l’Union africaine et la Communauté de développement de l’Afrique australe (CDAA) en vue de renforcer les institutions et les processus démocratiques du Zimbabwe.

L’Union européenne est prête à aider un gouvernement élu démocratiquement à mettre en œuvre des réformes politiques et économiques pour garantir un avenir de paix et de prospérité à tous les Zimbabwéens et à faire face efficacement aux problèmes régionaux et mondiaux.